.

Jour 17 Chapitre 15 "Instructions du père"

« Écoute, mon fils, l'instruction de ton père…
car c'est une couronne de grâce pour ta tête,
et une parure pour ton cou.
 
»
—Proverbes 1:8

FRN WM 8.25x10.5

Aujourd'hui, on parle beaucoup de discipline et très peu d'enseignement ou d'amour. Quelle méthode dois-je utiliser ? Certainement, une qui fonctionne, une qui donne des fruits abondants ! Dieu a dit que tout ce qui n'est pas fondé sur Sa Parole l'est sur des sables mouvants. Comment pouvons-nous discerner si la méthode que nous suivons est basée sur les Écritures ? Nous devons savoir ce que la Parole de Dieu dit concernant l'amour, la discipline et l'éducation des enfants. Cherchons dans les Écritures et cherchons la Vérité.

Partie 1
Nous devons aimer nos enfants

Nous aimons, parce qu'Il nous a aimés le premier. Le fondement de l'amour se trouve dans 1 Jean 4:19 : "Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier." Son exemple à notre égard est ce que nous devrions suivre. "Et c'est à cela que vous avez été appelés... afin que vous suiviez ses traces " (1 Pierre 2 :21). Un enfant ne peut pas donner de l'amour sans être aimé d'abord. Quand je donne mon amour d'abord, c'est seulement alors que mon enfant apprendra à aimer. L'amour motive l'obéissance. Plus nous grandissons dans l'amour de notre Seigneur, plus nous sommes motivés à vivre dans la justice.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les enfants de parents pieux, ceux qui, sans aucun doute, ont suivi la Parole de Dieu avec discipline, s'égarent encore ? Pourrait-il s'agir d'une expression inadéquate de l'amour ? Bien sûr, la plupart des parents aiment leurs enfants, mais est-ce que cela se voit dans la façon dont ils regardent leurs enfants, dans leurs mots aimants, dans leur toucher affectueux, dans les moments heureux qu'ils passent avec leurs enfants ? Combien de temps passez-vous avec votre enfant ? Exprimez-vous des mots d'amour ? En fin de compte, est-ce que votre enfant se sent aimé ?

Bénédiction ou malédiction ? Au chapitre 12, "Le fruit des entrailles", nous avons appris de la Parole de Dieu que les enfants sont une bénédiction, même si notre société nous dit le contraire. Mais qu'est-ce que tu crois dans ton cœur ? Vous ne pouvez pas donner l'amour le plus profond à vos enfants si vous considérez les enfants comme une malédiction.

Que dis-tu devant eux ? Que dis-tu dans leur dos ? Qu'est-ce que ton attitude envers tes enfants leur transmet ? Dis-tu une chose à tes enfants et autre chose aux autres, et, en même temps, redoutes-tu l'idée d'avoir d'autres enfants ? "Qu'un tel homme ne s'imagine pas qu'il recevra quelque chose du Seigneur : c'est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies" (Jacques 1:7-8).

Qu'est-ce donc que l'amour ? On nous parle d'amour dans nos livres, nos films et nos médias. Chacun nous dit ce qu'il pense de l'amour. Mais ne devrions-nous pas aller voir l'Auteur de l'amour pour la vraie description ? "Si j'ai le don de prophétie, la compréhension de tous les mystères et toute la connaissance, si j'ai même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, mais que je n'ai pas l'amour, je ne suis rien. Et si je distribue tous mes biens aux pauvres, si même je livre mon corps aux flammes, mais que je n'ai pas l'amour, cela ne me sert à rien. L'amour est patient, il est plein de bonté; l'amour n'est pas envieux; l'amour ne se vante pas, il ne s'enfle pas d'orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s'irrite pas, il ne soupçonne pas le mal, il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité; il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. L'amour ne meurt jamais." (1 Cor. 13:2-8). Il est clair que l'amour est plus qu'un simple sentiment, comme on nous l'a dit. L'amour est une action ou une réaction que nous avons envers les autres. Regardons plus en profondeur les mots qui sont en gras dans l'Écriture précédente.

Patient. La patience est une réaction. La patience est certainement plus qu'une nécessité lorsqu'il s'agit d'enfants. Nous n'avons qu'à regarder les parents que nous voyons en public avec leurs enfants pour constater que la patience est très rare aujourd'hui. Si ces parents en ont assez de leurs enfants en public, comment agissent-ils en privé ? Le verset suivant est une prescription parfaite pour les pères envers leurs enfants : " Nous vous y invitons, frères et sœurs: avertissez ceux qui vivent dans le désordre, réconfortez ceux qui sont abattus, soutenez les faibles, faites preuve de patience envers tous" (1 Thess. 5:14). "Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles; il doit, au contraire, avoir de la bienveillance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience ..." (2 Tim. 2:24).

Bienveillant. La bonté va beaucoup plus loin lorsqu'il s'agit d'enfants. Parfois, cependant, nous semblons l'oublier. "Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles; il doit, au contraire, avoir de la bienveillance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience ..." (2 Tim. 2:24). Nous devons parler gentiment et doucement avec nos enfants. Lorsque vous éduquez vos enfants, il est important d'attirer leur attention en les appelant par leur nom. Prenez ensuite le temps de les regarder dans les yeux et de leur parler gentiment. Cela ne signifie pas que nous essayons de plaider ou de supplier pour avoir leur obéissance ; c'est simplement la différence entre dire des mots doux et aboyer des ordres.

Pas jaloux. Nous devons être bien conscients que le favoritisme provoquera la jalousie entre frères et sœurs. Si un enfant présente des habitudes défavorables, des mauvais comportements, ou autres, cela peut vous amener à favoriser son ou ses frères ou sœurs. Au lieu de cela, aimez suffisamment votre enfant en difficulté pour travailler avec lui sur ses faiblesses. Ou avez-vous oublié la discorde dans la famille de Joseph causée par le favoritisme ? Il en est résulté une jalousie notoire ! "Ses frères se montrèrent jaloux de lui, mais son père..." (Gen. 37:11).

N'agissez pas de façon inconvenante. Agir de façon inconvenante est devenu monnaie courante dans trop de nos foyers, ainsi qu'en public. Les grandes "scènes" ou " chamailleries et railleries " se succèdent trop souvent. Aimez suffisamment vos enfants pour contrôler votre esprit. Ensuite, contrôlez les leurs et apprenez leur à se maîtriser. "Une ville démantelée, sans murailles, voilà ce qu'est l'homme qui n'est pas maître de lui-même" (Prov. 25:28).

Cherchez son intérêt. Nous, les hommes, nous sommes continuellement incités à "agir pour nous" et à avoir "notre propre vie". Il y a quelques années à peine, nous aurions qualifié cette attitude d'"égoïste et égocentrique". Indépendamment de la popularité de ce nouveau concept, l'égoïsme ne récoltera que tristesse et regrets. La Parole de Dieu dit : "Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes" (Phil. 2:3).

Ne pas s’irriter. Vous emportez vous facilement ? Êtes-vous rapide à vous énerver ? Est-ce que la plupart du temps vous criez ? "Un homme violent excite des querelles, mais celui qui est lent à la colère apaise les disputes " (Prov. 15:18). "Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu'un héros, et celui qui est maître de lui-même, que celui qui prend des villes" (Prov. 16:32). "L'homme qui a de la sagesse est lent à la colère, et il met sa gloire à oublier les offenses" (Prov. 19:11).

Nous devons apprendre à être discrets lorsque nous sommes offensés ou déçus. On enseigne à la royauté à contrôler ses sentiments en public. Hommes, nous sommes les enfants de Christ

le Roi ; nous devons donc agir en conséquence en présence de tous les autres et enseigner à nos enfants à faire de même.

Il supporte tout. Dieu s'attend à ce que nous portions des fardeaux avec Son aide. Le fardeau d'un père peut parfois sembler insupportable ; ne soyez pas trop fier pour courir vers lui. "Béni soit le Seigneur chaque jour! Dieu porte nos fardeaux, il nous sauve" (Ps 68 :19). "Car c'est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement" (1 Pierre 2 :19).

Il croit en tout. Suivre l'Écriture pour éduquer et discipliner nos enfants exigera de la foi. Mais, Dieu soit loué ! Nous avons Sa promesse que nous ne serons pas déçus ! "Car c'est en croyant du cœur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut " (Rom. 10:10). Car l'Écriture dit : "Celui qui croit en lui ne sera pas déçu" (Rom. 10:11). Les auteurs et les fabricants nous disent que suivre leurs instructions ou acheter leurs produits va changer notre vie. Faites confiance à notre Créateur et à l'Auteur de la vie afin de recevoir Ses promesses !

Espère toutes choses. Notre espérance pour nos enfants doit être en Lui. Comme vous Le suivez dans l'obéissance à Sa Parole et avez la foi qu'Il finira ce qu'Il a commencé en vous, votre femme, et vos enfants - sachez qu'Il l'accomplira. C'est notre espoir ! "L'attente des justes n'est que joie, mais l'espérance des méchants périra" (Prov. 10:28). "De même, connais la sagesse pour ton âme; si tu la trouves, il est un avenir, et ton espérance ne sera pas anéantie" (Prov. 24:14).

Endure toutes choses. Quand nous nous sentons au bout du rouleau, Dieu nous encourage à nous accrocher à Lui. "Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé " (Mt 24 :13). "Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé" (Marc 13:13).

L'amour n'échoue jamais. C'est notre plus grande promesse : son amour pour nous et notre amour l'un pour l'autre, en particulier pour nos enfants, ne failliront jamais ! " La haine excite des querelles, mais l'amour couvre toutes les fautes. " (Prov. 10:12).

Montrez à vos enfants que vous les aimez. "Mieux vaut une réprimande ouverte qu'une amitié cachée" (Prov. 27:5).

Amour immuable. "Qui est un Dieu comme toi, pardonnant l'iniquité et passant par-dessus la transgression...Il prend son plaisir en la bonté " (Mic. 7:18). Assurez-vous que vos enfants savent que vous les aimerez toujours.

Comment puis-je alors transmettre l'amour à mes enfants ?

Beaucoup de pères donnent à leurs enfants des biens matériels. Les enfants ont besoin d'autre chose. Ils ont besoin de vous !

Votre temps. La chose la plus importante que vous pouvez donner à votre enfant est votre temps. Quand nous apprécions quelqu'un, ou aimons quelqu'un, nous voulons passer notre temps avec cette personne. Où passez-vous le plus de temps ? Où se situe votre enfant dans le niveau d'importance que vous lui accordez ? Si vous attendez qu'il y ait du temps pour vos enfants, ce ne sont peut-être plus des enfants ! Par la suite, ils vous montreront leur gratitude en n'ayant que peu ou pas de temps à passer avec vous. Qu'est-ce qui pourrait être plus important que ce petit garçon ou cette petite fille ? Nous savons que nous perdons tellement de temps précieux sur des choses qui ne signifieront absolument rien dans des années à venir. Il y a une grande récompense à passer du temps avec nos enfants. C'est le meilleur investissement que vous puissiez faire. Vous investirez dans leur avenir et dans le vôtre aussi.

Les regarder dans les yeux. "Je t'instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; je te conseillerai, j'aurai le regard sur toi" (Ps. 32:8). Nous devons enseigner et instruire nos enfants en ayant les yeux sur eux. Mais comment pouvons-nous faire cela alors que nous déposons continuellement nos enfants à une multitude d'activités ? Même si nous restons pour regarder, nous participons souvent à une conversation avec un autre père au lieu de prêter attention à nos enfants.

Si nos enfants ne sont jamais là à cause de l'école, du sport, des leçons de musique et d'autres activités, comment pouvons-nous les instruire ou les guider ? Nous devons prendre le temps de les regarder dans les yeux, de leur montrer notre amour et de les instruire. Ils doivent savoir qu'ils sont la prunelle de nos yeux ! " Garde-moi comme la prunelle de l’œil..." (Ps. 17:8). Toutes les activités qui semblent nous tenir si occupés sont habituellement temporaires ; par conséquent, elles n'ont qu'une valeur temporelle. " Parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles" (2 Cor 4 :18).

Votre toucher. Le toucher est très important. Il a des pouvoirs de guérison et de réconfort. Considérez ces versets :

"On lui amena aussi les petits enfants, afin qu'il les touchât ..." (Luc 18:15).

"On lui amena des petits enfants, afin qu'il les touchât..." (Marc 10:13).

"Ils se rendirent à Bethsaïda; et on amena vers Jésus un aveugle, qu'on le pria de toucher" (Marc 8:22).

"Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu'une force sortait de lui et les guérissait tous" (Luc 6:19).

"Mais Jésus répondit : Quelqu'un m'a touché, car j'ai connu qu'une force était sortie de moi" (Luc 8:46).

Le premier contact avec votre enfant. La décision d'allaiter est une décision importante. Il est important qu'en tant que mari et père, vous compreniez que ce n'est pas seulement lié à l'alimentation, mais que c'est surtout le premier contact de votre bébé. Les fabricants de lait pour nourrissons sont maintenant tenus par la loi de dire la vérité dans leurs publicités sur le fait  que le lait maternel est le meilleur pour le bébé. En tant que pères, nous devrions vouloir ce qu'il y a de mieux pour nos enfants et ainsi encourager, et non décourager, nos femmes à allaiter. Priez qu'une femme plus âgée encourage votre femme à "aimer ses enfants" (Tite 2:4). "Les femmes âgées... dans le but d'apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants..." (Tite 2:3-4). Examinons un peu plus en détail cette question.

Dieu a fait la nourriture parfaite. Les bébés ont envie d'être près de leur mère pour son lait. Ils naissent avec ce fort désir. Les médecins nous disent que c'est un réflexe et un besoin fondamental de survie. L'Écriture dit : "...comme des enfants nouveau-nés, aspirez au lait pur de la Parole, afin que par elle vous grandissiez dans le respect du salut....." (1 Pierre 2:2).

Sommes-nous des consolateurs ou pas ? "Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolationqui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l'objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction " (2 Cor 1:3-4). La réaction naturelle d'une mère dont le bébé ou l'enfant pleure est de le réconforter. Les experts ont divers avis et recommandations sur la réponse à donner à un enfant qui pleure. On nous dit actuellement d'apprendre à nos enfants à se consoler afin de les aider à devenir autonomes.

Les enfants se réconfortent en étreignant un animal en peluche, en se berçant, en suçant leur pouce ou leurs doigts ou en prenant une sucette. Les enfants dont les besoins ont été contrecarrés ne semblent jamais "sevrer" complètement ou au bon moment. Cela fait que ceux à qui l'on a donné un "substitut" à la provision de Dieu deviennent peu sûrs d'eux. Ces enfants sucent leur pouce de plus en plus longtemps. Si vous prenez le temps de regarder autour de vous, vous remarquerez qu'il ne s'agit pas seulement de bébés qui sucent leur pouce, mais aussi d'enfants de l'école primaire et plus âgés ! C'est maintenant banal et accepté dans les écoles d'aujourd'hui ! Ceci devrait nous avertir que quelque chose s'est écarté du plan et du dessein parfaits de Dieu. Les voies de Dieu sont toujours parfaites.

Doit-on entendre leurs cris et y répondre ou non ? Demandons-nous à Dieu de nous écouter, de nous consoler et de nous aider ? Alors n'ignorons pas les cris de nos enfants. Même si rien ne fonctionne lorsque vous essayez de réconforter votre enfant, votre enfant peut quand même sentir votre amour. Nous voulons de la compréhension et du réconfort. "Éternel ! écoute ma voix, je t'invoque : Aie pitié de moi et exauce-moi" (Ps. 27:7). " Écoute la voix de mes supplications, quand je crie à toi... " (Ps. 28:2). "Écoute ma prière, Éternel, et prête l'oreille à mes cris ! Ne sois pas insensible à mes larmes " (Ps. 39:12).

Les techniques parentales changent et disparaissent. Tout au long de votre vie, différents psychologues et "experts" en matière d'éducation des enfants vous diront des choses différentes. Tenons toutes choses devant la "lumière" de l'Écriture pour voir clairement la Vérité. Alors nous serons fondés sur le Rocher.

Aimer la discipline. Nous devons aussi exprimer notre amour pour nos enfants par une discipline affectueuse. "Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, et repens-toi" (Apoc. 3:19). Nos enfants ont besoin de notre discipline pour que les autres puissent les apprécier aussi. Nous avons entendu le dicton selon lequel : c'est un fils que seule sa mère peut aimer. Un enfant indiscipliné, turbulent et sans contrôle sur lui-même ou sur ses parents donne une mauvaise opinion de ses parents. C'est particulièrement honteux pour la mère. "La verge et la correction donnent la sagesse, mais l'enfant livré à lui-même fait honte à sa mère" (Prov. 29:15). Nos enfants ont besoin qu'on les forme pour qu'ils deviennent des adultes responsables. Tout cela demande du temps, de la patience et de la gentillesse. Vous aurez besoin de supporter beaucoup de choses, de croire beaucoup de choses, d'espérer beaucoup de choses, et de supporter beaucoup de choses, mais ce genre d'amour n'échouera jamais ! Hommes, ne vous attendez pas à ce que votre femme s'occupe de la discipline ou de l'entraînement des enfants lorsque vous êtes à la maison - il vous appartient de prendre les devants.

Ils sont trop grands. Personne n'est trop grand pour avoir besoin d'affection et de douceur. S'ils sont adolescents, commencez par leur tapoter le dos, leur serrer le bras avec amour ou les étreindre rapidement. Faites-leur un sourire avec vos yeux et félicitez-les pour quelque chose. Demandez à Dieu de mettre en place l'occasion parfaite pour vous de dire quelque chose de gentil, d'aimant et de sincère.

Ils sont adultes. Vous lisez peut-être ceci et pensez peut-être qu'il est trop tard parce que vos enfants ont grandi. Non, il n'est jamais trop tard pour montrer son amour. Commencez maintenant à aimer vos enfants adultes. Commencez par vos paroles. Sont-ils affectueux, accueillants et attentionnés ? Préparez le terrain avec une étreinte d'amour et un "je t'aime", quel que soit leur âge.

Des regrets. Avez-vous fait des erreurs ou avez-vous des regrets au sujet de votre rôle parental ? Avez-vous partagé ces regrets avec votre enfant adulte ? Cela est humiliant, mais gratifiant. "L'orgueil d'un homme l'abaisse, mais celui qui est humble d'esprit obtient la gloire" (Prov. 29:23). Si votre famille a besoin de guérison, il existe une recette biblique. "Avouez-vous vos fautes les uns aux autres et priez les uns pour les autres afin d'être guéris. La prière du juste agit avec une grande force " (Jacques 5:16).

Priez pour qu'une occasion se présente, pour que les mots justes soient prononcés et pour que le cœur de votre enfant adulte soit réceptif. Soyez prêt à entendre leurs souffrances. Dieu nous dit : "des frères sont plus intraitables qu'une ville forte, et leurs querelles sont comme les verrous d'un palais" (Prov. 18:19). Mais ne perdez pas courage. Proverbes 10:12 dit, "la haine excite des querelles, mais l'amour couvre toutes les fautes." Et 1 Pierre 4:8 dit, "avant tout, ayez un amour ardent les uns pour les autres, car l'amour couvrira une foule de péchés." Assurez-vous d'en assumer toute la responsabilité.

Partie 2 : Discipline
Notre fondation doit être Sa parole

Pour l'enseignement, pour la réprimande, pour la correction, pour l'éducation. La discipline est mentionnée 90 fois dans l'Ancien Testament quand Dieu discipline Ses enfants et quand les enfants de Dieu disciplinent leurs propres enfants. La discipline se retrouve 36 fois dans les proverbes, faisant presque toujours référence à la relation parent-enfant. Si nous voulons être bien informés sur l’éducation des enfants, nous devons lire et marquer ces versets dans les Proverbes comme notre fondement pour l’éducation de nos enfants. "Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre" (2 Tim. 3:16-17). Comme nous le verrons dans les versets suivants, la discipline est un outil de restauration plutôt que de condamnation, pour ramener spirituellement une personne à sa place légitime.

Pour savoir ce qu'il avait dans le cœur. La discipline n'est pas toujours synonyme de douleur ou de déception. En tant que pères, nous devons vivre une vie disciplinée afin de discipliner correctement nos enfants. Nous devons être déterminés à gagner chaque conflit par la maîtrise de nous-mêmes et à ne pas négliger le bon comportement et la bonne attitude. "Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; la loi n'est pas contre ces choses" (Gal 5:22-23). Avez-vous fait preuve de négligence dans votre discipline parce que vous ne vouliez pas être dérangé ? "Dieu l'abandonna pour l'éprouver, afin de connaître tout ce qui était dans son cœur" (2 Chroniques 32:31).

Qu'est-ce qui nous a empêchés de suivre la Parole de Dieu ?

Ne pas connaître les Écritures. Il est de notre responsabilité de bien connaître l'Écriture pour ne pas être trompés. "Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité" (2 Tim. 2:15).

Il s'égarera. L'absence d'une bonne instruction de la Parole de Dieu dans nos classes de l'école du dimanche ou des enseignants a eu comme a produit des masses d'enfants rebelles. "Il mourra faute d'instruction, il chancellera par l'excès de sa folie" (Prov. 5:23).

Manque de connaissances. Nous n'avons pas les connaissances bibliques pour former et discipliner correctement nos enfants. C'est pourquoi, " mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance " (Os. 4:6).

Tourner le dos aux discussions vaines. Beaucoup de chrétiens suivent les "experts" les plus populaires de leur temps. Cependant, on nous dit dans les Écritures que nous ne devons pas y prêter attention. “Je te rappelle l'exhortation que je te fis… de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d'autres doctrines, et de ne pas s'attacher à des fables et à des généalogies sans fin, qui produisent des discussions plutôt qu'elles n'avancent l’œuvre de Dieu dans la foi " (1 Tim. 1:3).

Mythes. On nous dit que nous allons chercher ce que nous "voulons" entendre. " Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables " (2 Tim. 4:3-4). Quels sont quelques-uns des mythes les plus populaires qui prévalent dans certains livres chrétiens et sont acceptés comme de bonnes théories concernant la discipline ?

L'enfant obstiné. En cherchant dans les Écritures, vous constaterez que Dieu ne fait aucune distinction entre les types de personnalité tels que l’obstiné, le mélancolique, le fougueux, etc. lorsqu'il discipline, éduque ou enseigne aux enfants. Certes, un enfant qui ne se plie pas lorsqu'il est corrigé devrait être traité avec plus de soin afin de ne pas négliger la Parole de Dieu.  Nous devons faire très attention à ne rien ajouter à la Parole de Dieu. "Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien; mais vous observerez les commandements de l’Éternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris. " (Dt 4 :2).

Une autre chose qu'on nous dit à tort, c'est de ne pas briser "l'esprit" de l'enfant. Mais le but du châtiment est de détruire "l'esprit" de la rébellion. Si vous dites à l'enfant de ne rien faire et qu'ils le font, vous devez punir la rébellion. Menacer ne détruira pas un "esprit" de rébellion. En fait, une menace constante ne fera qu'intensifier l'esprit de rébellion. Vous devez punir avec la baguette. Ne jamais "menacer". Vous devez toujours penser ce que vous dites et exécuter la punition après avoir averti. Sinon, vous mentez à votre enfant ! "La folie est attachée au cœur de l'enfant; la verge de la correction l'éloignera de lui " (Prov. 22:15).

Volontairement provocateur. Une autre idée fausse que l'on trouve dans les livres populaires sur la discipline est que nous ne devons discipliner que les enfants qui désobéissent volontairement. Pourtant, nous trouvons clairement dans les Écritures que ce n'est pas la Vérité. La " bêtise " est aussi un appel au châtiment - par exemple, lorsqu'un enfant oublie de faire les choses qu'on lui dit de faire. "La folie est attachée au cœur de l'enfant; la verge de la correction l'éloignera de lui" (Prov. 22:15). Mais pourquoi accepterions-nous quelque chose qui est faux et qui ne se trouve pas dans les Écritures ? Se pourrait-il que nous voulions entendre quelque chose de faux au sujet de la discipline des enfants ? Serait-ce notre crainte ?

La peur de l'homme est un piège. Mais si nous disciplinons nos enfants comme les Écritures nous le demandent, qu'en est-il des droits humains et de la maltraitance des enfants ? Encore une fois, regardons les Écritures pour connaître la Vérité. "La crainte des hommes tend un piège, mais celui qui se confie en l’Éternel est protégé. " (Prov. 29:25).

Ne craignez pas l'opprobre de l'homme. Que pourraient dire d'autres personnes (famille ou amis) ? "Écoutez-moi, vous qui connaissez la justice, Peuple, qui as ma loi dans ton cœur ! Ne craignez pas l'opprobre des hommes, et ne tremblez pas devant leurs outrages " (Ésaïe 51:7). (L'outrage est définie comme une attaque verbale. L’opprobre est défini comme un blâme, une disgrâce ou un discrédit.) Nous ne devons donc pas nous inquiéter d'attaques verbales ou de personnes qui tentent de nous déshonorer ou de nous discréditer. "Et toi, fils de l'homme, ne les crains pas et ne crains pas leurs discours, quoique tu aies auprès de toi des ronces et des épines, et que tu habites avec des scorpions; ne crains pas leurs discours et ne t'effraie pas de leurs visages, quoiqu'ils soient une famille de rebelles" (Ez 2:6).

N'ajoutez rien à Ses Paroles. Évitez les "théories" et les "techniques" de correction du monde d'aujourd'hui, c'est-à-dire le "temps mort",  le retrait des privilèges, etc. au lieu d'utiliser la canne. "N'ajoute rien à ses paroles, de peur qu'il ne te reprenne et que tu ne sois trouvé menteur.  (Prov. 30:6).

Sa façon. Faites une alliance avec Dieu afin que vous suiviez Son chemin, quoi que dise le monde.

La vérité sur la discipline

Regardons quelques références spécifiques dans les Écritures concernant la sagesse :

Quand tu punis un enfant, tu lui prouves ton amour. "Celui qui ménage sa verge hait son fils, mais celui qui l'aime cherche à le corrige " (Prov. 13:24). J'ai expliqué à mes enfants que je ne discipline pas les autres enfants, seulement les miens. C'est parce que je les aime de la même manière que notre Père céleste nous aime et qu'il ne discipline que ceux qui sont à Lui. "Car le Seigneur châtie celui qu'il aime, et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour ses fils" (Hébreux 12:6).

Il faut punir dès le début. N'attendez pas pour détourner votre enfant de ses mauvaises habitudes. "Châtie ton fils, car il y a encore de l'espérance" (Prov. 19:18). The Living Bible ajoute : "Si vous ne le faites pas, vous ruinerez sa vie", ce qui signifie à la fois tôt dans sa vie et tôt dans sa désobéissance. Tant de gens pensent qu'on ne peut pas ou qu'on ne devrait pas éduquer un bébé quant à ce qu'il doit faire. Cependant, vous seriez étonné de voir ce qu'un très jeune enfant est capable de comprendre. La chose la plus difficile à briser est le comportement (ou l'attitude) d'un tout-petit ou d'un enfant plus âgé qui a l'habitude de faire les choses. Arrêtez et punissez le mauvais comportement la première fois qu'ils le font.

Les insensés méprisent la sagesse et l'instruction. Nous voyons que nous ne devons pas seulement briser la "volonté" de l'enfant, mais que nous devons briser "l'esprit" de la rébellion. Mais comment savoir si c'est la volonté ou l'esprit qui a cédé ? Si l'enfant manifeste de la colère, du ressentiment ou du sarcasme après la punition, cela signifie que l'esprit de rébellion est toujours là ! " La crainte de l’Éternel est le commencement de la science; les insensés méprisent la sagesse et l'instruction" (Prov. 1:7). La rébellion s'oppose à l'autorité et donc à Dieu.

Il ne mourra pas. La douleur temporaire est profitable pour un changement de caractère permanent. Qui est le plus fort et le plus déterminé, vous ou votre enfant ? " N'épargne pas la correction à l'enfant; si tu le frappes de la verge, il ne mourra point " (Prov. 23:13) Dans la vie, nous devons affronter la douleur "pour un temps" pour jouir de ce que Dieu veut nous donner pour la vie.

Quels sont les avantages d'une discipline appropriée pour nos enfants ? Les bénéfices réels de la punition sont spirituels. "Punis-le d'un bâton et tu sauveras son âme du séjour des morts." La Bible vivante dit : "En le frappant de la verge, tu délivres son âme du séjour des morts" (Prov. 23:14).

Encore une fois, quand vous punissez un enfant, cela lui prouve que vous l'aimez. "Celui qui ménage sa verge hait son fils, mais celui qui l'aime cherche à le corriger" (Prov. 13:24).

Le but de la punition est de rediriger la vie. "Le fouet est pour le cheval, le mors pour l'âne, et la verge pour le dos des insensés" (Prov. 26:3). N'utilisez pas de fouet puisque votre enfant n'est pas un cheval, ni de ceinture puisque votre enfant n'est pas un âne. Pour suivre l'Écriture, nous devons utiliser une baguette qui est "en bois" sur la partie postérieure. Nous avons utilisé un mécanisme qui a entraîné une véritable repentance. " La verge et la correction donnent la sagesse, mais l'enfant livré à lui-même fait honte à sa mère " (Prov. 29:15). Éviter la punition finira par faire honte à la mère. Toutes les Écritures sont claires au sujet de la punition : le bâton est le seul "remède" à la rébellion. D'autres "techniques" peuvent être utilisées après la canne, mais elles sont rarement nécessaires et doivent être utilisées avec parcimonie et prudence.

Le ministère de la réconciliation. "Tu es punie !" Beaucoup de parents croient en la méthode de la privation de sorties et la pratiquent. Pendant une période de temps déterminée, l'enfant doit être "dans la niche du chien", pour ainsi dire. Mais ce n'est pas biblique. Nous devons appliquer le châtiment physique (le bâton) et ensuite apprendre à nos enfants à demander pardon. Alors nous devrions pardonner ! "Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation" (2 Cor 5 :18-19).

Pardonnez et réconfortez-le. Montrez ensuite votre amour pour eux : " … en sorte que vous devez bien plutôt lui pardonner et le consoler, de peur qu'il ne soit accablé par une tristesse excessive. Je vous exhorte donc à faire acte de charité envers lui " (2 Cor 2:7-8).

Utilisation du bâton

Celui qui l'aime le discipline. Aimez-vous assez votre enfant pour utiliser le bâton ? "Châtie ton fils, car il y a encore de l'espérance; mais ne désire point le faire mourir " (Prov. 19:18). "Celui qui ménage sa verge hait son fils, mais celui qui l'aime cherche à le corriger. " (Prov. 13:24). Et, " moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, et repens-toi" (Apoc. 3:19).

Beaucoup de parents laissent leurs enfants partir en désobéissant parce qu'ils ne leur disent pas ce qu'ils attendent d'eux et ne croient pas que c'est "juste" d'utiliser le bâton. Au lieu de cela, ils avertissent, avertissent et avertissent. Lorsque vous dites à vos enfants ce qu'ils doivent faire ou ne pas faire, voyez s'il y a une référence dans la Bible à cela. S'il y a une Écriture spécifique qui s'applique, ouvrez la Bible et faites-la lire (ou lisez la vous-même) tout haut. Pères, c'est une bonne raison de connaître la Parole !

Votre but en utilisant un bâton (un déclencheur) est que l'enfant associe le péché à la douleur. Le plus important est que l'enfant sache, par vos actions, que vous n'êtes pas en colère contre lui, mais plutôt que vous détestez le péché. Cela ne suit-il pas le même modèle que celui que notre Père céleste utilise avec nous ? Dieu nous disciplinera mais Il ne cesse jamais de nous aimer.

Lorsque vous appelez un enfant à venir, et qu'il choisit de ne pas obéir, le simple fait de marcher et de basculer l'arrière de sa petite jambe l'encouragera à bouger. Quand on dit à un enfant de ne pas appeler pour boire un verre ou quoi que ce soit d'autre après avoir été couché, c'est aussi simple que d'entrer, de retirer les couvertures et d'appliquer un petit avertissement. Alors penchez-vous, embrassez-le de nouveau et dites-lui gentiment et affectueusement de ne plus appeler. Quand on a dit à deux enfants de ne pas se battre, c'est aussi simple que de marcher vers eux et de leur donner un rapide "déclencheur". Il n'y a pas besoin de crier, d'être en colère ou d'expliquer !

S'ils semblent choqués, expliquez-leur après avoir appliqué le bâton. Il y a trop de parents qui passent du temps à débattre avec leurs enfants. Pères, votre famille n'est pas une démocratie. Dieu, dans son infinie sagesse, a créé une hiérarchie d'autorité dans un but précis. Ne minez pas votre autorité par des débats avec vos enfants. Et n'attendez pas d'être en colère. "Un cœur joyeux est un bon remède, mais un esprit abattu dessèche les os" (Prov. 17:22). Si vous attendez, en espérant qu'ils viendront, obéissent ou arrêtent ce qu'ils font, il y a de bonnes chances que vous vous mettiez en colère. Si, au lieu de cela, vous appliquez le bâton (un déclencheur) qui provoque une piqûre sans plus tarder, vous pourrez garder votre visage joyeux.

Tu es devenu triste jusqu'au point de te repentir. L'utilisation du bâton a pour but d'amener le respect et la repentance. "Je me réjouis à cette heure, non pas de ce que vous avez été attristés, mais de ce que votre tristesse vous a portés à la repentance; car vous avez été attristés selon Dieu, afin de ne recevoir de notre part aucun dommage " (2 Cor 7 :9). "En le frappant de la verge, tu délivres son âme du séjour des morts. " (Prov. 23:14). Si, à ce stade, vous voulez me dire que vos enfants ne répondront pas à un "déclencheur" ou à toute autre correction physique - c'est que vous n'en appliquez pas assez ou trop doucement ! Vous devez simplement vous assurer que ça fait mal.

De nombreux parents ont peur de causer des dommages permanents ou craignent de devenir violents. Tout ce dont un enfant a besoin, c'est de ressentir les "pleins effets" d'une canne une seule fois pour qu'il respecte toujours le "déclencheur" et ses parents. La violence découle de la colère. Si vous l'étouffez dans l'œuf à chaque fois, au lieu d'ignorer les comportements répréhensibles, vous n'atteindrez jamais le point d'abus. La violence est à la hausse parce que les parents ont cessé d'infliger des châtiments corporels à leurs enfants. Lorsque l'enfant a totalement épuisé la patience du parent (parce que toutes les autres méthodes ne fonctionnent tout simplement pas), le parent épuisé réagit en perdant le contrôle.

Parle de ce qui remplit son cœur. Il est parfois important de dire " Je suis désolé, pardonne-moi pour... " car " celui qui est sage de cœur manifeste la sagesse par sa bouche, et l'accroissement de son savoir paraît sur ses lèvres. " (Prov. 16 :23). "L'homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c'est de l'abondance du cœur que la bouche parle " (Luc 6:45). Ceci devrait être sincère sans aucun ressentiment, colère ou cajolerie. Si l'enfant se rebelle à nouveau contre votre autorité en refusant de répondre à votre demande de bon cœur, répétez les changements jusqu'à ce qu'il en ressente les "pleins effets".

Un visage qui se relève. Vous devez voir la vraie repentance. "Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. Et l’Éternel dit à Caïn : Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ? Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi : mais toi, domine sur lui. ". (Gen. 4:5-7). Si vous êtes trop effrayé pour aller jusqu'au bout, et que vous laissiez se développer leur colère secrète envers vous, qui représentez l'autorité, vous découvrirez un jour que leur amertume à votre égard va détruire votre relation.

Pardonnez et réconfortez-le. Une fois que vous avez un enfant dont l'esprit rebelle est brisé, alors réaffirmez votre amour pour lui, verbalement et physiquement. Serrez-le dans vos bras ou tenez-le sur vos genoux, s'il n'est pas trop vieux ou trop lourd. "Je vous engage donc à faire preuve d'amour envers lui " (2 Cor 2 :8). "Le blâme qui lui a été infligé par la majorité d'entre vous est suffisant pour cet homme. Maintenant, au contraire, vous devez plutôt lui pardonner et l'encourager, de peur qu'il ne soit accablé par une tristesse excessive" (2 Cor 2 :6-7). A ce stade, vous ne devriez pas avoir besoin de les "punir", de les "envoyer dans leur chambre", de "leur enlever leurs privilèges" ou d'utiliser d'autres moyens de punition.

Réaffirmez votre amour pour lui. Après avoir utilisé la baguette sur votre enfant, assurez-vous de lui montrer votre amour. "Je vous engage donc à faire preuve d'amour envers lui " (2 Cor 2 :8). Ne jamais corriger ou administrer la " baguette " devant des personnes extérieures à la famille immédiate. Nous ne devrions jamais faire honte à nos enfants tout en embarrassant les spectateurs. "Que tout ce que vous faites soit fait avec amour" (1 Cor. 16:14). "Celui qui est sage de cœur est appelé intelligent, et la douceur des lèvres augmente le savoir" (Prov. 16:21). L'amour est un fondement important que vous devez montrer à votre enfant. "Le but du commandement, c'est une charité venant d'un cœur pur, d'une bonne conscience, et d'une foi sincère " (1 Tim. 1:5). Assurez-vous que votre attitude envers eux confirme que tout est pardonné et oublié.

Avertissement : Si votre femme a fait ce qu'elle devait, en passant par les étapes appropriées de correction, alors il ne devrait pas être nécessaire de les punir une deuxième fois "quand leur père rentre chez lui". Si votre femme veut vous informer d'un problème survenu pendant la journée, faites-le en privé. Même notre système judiciaire ne permet à personne d'être jugé deux fois pour le même crime !

Bonheur et tranquillité d'esprit. La Parole de Dieu est vraie. Lui faites-vous confiance, ou faites-vous confiance aux conseils du monde ou aux avertissements du monde ? "Châtie ton fils, et il te donnera du repos, et il procurera des délices à ton âme" (Prov. 29:17).

Prendre un engagement

N'attendez pas trop longtemps. Commencez à former et à discipliner vos enfants lorsqu'ils sont jeunes. N'attendez pas pour corriger un mauvais comportement. Passez à l'action dès qu'ils désobéissent ou qu'ils adoptent une attitude désagréable.

Auteur de la rébellion. Rappelez-vous que l'auteur de la rébellion est Satan. Dieu est l'auteur de la discipline et de l'autorité. Qui allez-vous servir ? Qui votre enfant servira-t-il ?

Le respect filial. La discipline engendre le respect pour vous et pour toute autorité. De plus, le manque de correction entraîne un manque de respect pour vous et pour toute autorité.

Confessez vos péchés. La correction parentale n'est que temporaire ; vous n'avez que quelques années ! Commencez donc tôt alors que l'argile est molle. Si vous attendez qu'ils soient adolescents, vous aurez besoin d'un marteau de forgeron pour ébrécher le béton. Si vos enfants sont grands et que vous ne les avez pas disciplinés et formés bibliquement, alors vous avez probablement eu beaucoup de souffrances et de nuits sans sommeil. Ton réconfort est dans la prière ! Dieu est un Dieu de miracles. Confessez votre manque d'obéissance à ses paroles et à ses voies à votre enfant adulte. " Confessez vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. Quand un juste prie, sa prière a une grande efficacité " (Jacques 5:16).

Énergie et engagement. Il vous faudra de l'énergie et de l'engagement, mais les résultats en valent la peine ! Payez le prix maintenant ou priez plus tard !

Partie 3 :
Instruction

Élever un enfant pour qu'il devienne un adulte pieux demande plus que de la discipline - il faut de l’instruction. "Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas" (Prov. 22:6). Ce verset dit de l'instruire dans la voie qu'il doit suivre, et non de ne pas suivre. Souvent, nous passons tout notre temps à dire à l'enfant "non" ou ce qu'il ne doit pas faire, au lieu d'utiliser le temps pour faire son éducation. En suivant la Parole de Dieu, vous éviterez d'avoir besoin de beaucoup de discipline. Formez vos enfants à ce qu'il faut faire !

Manque de connaissances. L'Écriture nous dit : "Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance" (Os. 4:6). Vos enfants périssent-ils parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils doivent faire ?

Tout ce qu'un homme sème. Nous envoyons nos enfants à l'école ou à l'école du dimanche pour qu'ils soient enseignés, mais Dieu nous les a donnés. Est-ce qu'ils savent ce qu'ils devraient savoir si nous prenions du temps pour eux ? Souvenons-nous : "Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi " (Gal. 6:7).

Il suivra la voie. Si nous ne les éduquons pas et ne les disciplinons pas, pouvons-nous honnêtement prétendre : "Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas" (Prov. 22:6).

Je me suis débarrassé de choses puériles. Par conséquent, si nous voulons revendiquer la promesse de Proverbes 22:6, nous devons enseigner et former nos enfants. Aidez-les à se débarrasser des choses puériles à mesure qu'ils grandissent jusqu'à l'âge adulte. "Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant " (1 Cor 13 :11). Mais cela ne peut être accompli que si, en tant que chef de famille, nous avons nous-mêmes éliminé les choses puériles. Tant de femmes se plaignent d'être les seules adultes à la maison. Est-ce ce que votre femme ressent ?

Diligence

Apprenez-leur à travailler avec diligence. La diligence, c'est l'enthousiasme, le plaisir, l'excitation, la joie, la dévotion et la ferveur. Aidez votre enfant à acquérir une bonne éthique de travail. Donnez-leur des tâches qu'ils doivent accomplir tous les jours. Les parents qui n'ont qu'un ou deux enfants n'ont souvent pas besoin de l'aide de leurs enfants pour les travaux ménagers ou pour le jardin. En ne leur apprenant pas à faire "leur" part, vous compromettez grandement l'avenir de vos enfants.

Recherché et nécessaire. Lorsque vous avez besoin de l'aide d'un enfant, cela montre à l'enfant qu'il est désiré et nécessaire. Il y a un chapitre dans Workers at Home : Making the Most of Your Time qui aidera votre femme (avec votre soutien) à mettre en place un système avec vos enfants pour maintenir votre maison en ordre pendant des années !

Responsabilité ! Le travail leur apprend à apprécier ce qu'ils ont et leur apprend à leur tour la responsabilité ! S'ils gagnent ce qu'ils ont, ils en prendront soin et apprécieront tout ce que Dieu leur donnera à l'avenir. Nous exigeons de nos enfants qu'ils paient les tenues de sport ou les frais d'inscription, les appareils orthodontiques et la plupart de leurs propres vêtements.

Emploi rémunéré

Emplois. Employez vos enfants en leur offrant du travail pour qu'ils puissent gagner de l'argent. Ces tâches devraient aller au-delà de leurs fonctions normales.

Quand ils sont jeunes. Commencez d'abord par regarder autour de la maison pour voir ce qu'ils sont capables de faire. Il ne faut pas attendre qu'ils soient trop vieux ; commencez dès qu'ils sont jeunes. Nous payons nos jeunes enfants avec des friandises ou des privilèges ou un simple quart-de-dollar pour un bon travail.

Dehors. Ensuite, à mesure qu'ils grandissent, ils peuvent commencer à travailler autour de la cour, dans le garage ou sur la voiture. Dehors, c'est l'étape suivante après qu'ils aient maîtrisé les responsabilités de l'intérieur.

Le quartier. Enfin, une fois qu'ils sont passés de l'intérieur vers l'extérieur et qu'ils travaillent bien, ils sont alors prêts à travailler dans le quartier. Ils peuvent laver des voitures, faire du jardinage, nourrir des animaux, apporter des poubelles dans la rue et aider les femmes âgées dans leurs tâches ménagères. En tant que parent, cherchez autour de vous les besoins de votre quartier.

Note : Assurez-vous que vous aider ou aider un voisin n'est pas toujours une question d'argent - ils doivent être utiles pour vous, pour les veuves et pour les pauvres.

L'argent qu'ils ont gagné. Que font-ils de l'argent qu'ils ont gagné ? Il est important que vous n'arrêtiez pas le processus d'enseignement une fois qu'ils ont gagné de l'argent. Vous devez leur montrer comment dépenser judicieusement l'argent qu'ils ont gagné.

Les besoins des enfants. La pire chose que vous puissiez faire, c'est de subvenir à tous les besoins de vos enfants. De plus, ne remplacez pas les choses qu'ils ont perdues ou endommagées, ou qui ont été volées, si cela a été causé par leur irresponsabilité.

Poursuivi jusqu'à leur vie d'adulte. Tout ce que vous leur apprendrez à faire avec l'argent qu'ils ont gagné maintenant sera perpétué dans leur vie adulte. Tu veux qu'ils comptent sur toi une fois qu'ils sont censés être seuls ?

Dieu pourvoit à tous nos besoins. Dîme d'abord ! Enseignez à vos enfants que Dieu subvient à tous nos besoins. Dieu nous demande seulement de Lui donner 10% et nous gardons 90% ! Exigez de vos enfants qu'ils prélèvent la dîme de tout l'argent qu'ils gagnent.

Économisez 10 %. Épargnez ! Apprenez à l'enfant à économiser les 10 % suivants.

Besoins futurs. Ensuite, ils doivent payer pour leurs besoins. Pensez à leurs besoins futurs ( frais, équipement ou vêtements) ou peut-être un cadeau d'anniversaire, un cadeau pour la fête des mères, etc.

Enseignez à acheter judicieusement. Enfin, l'enfant peut dépenser pour ses "besoins". La prudence ici est d'enseigner l'achat judicieux.

Son propre argent. N'autorisez pas les jouets, les jeux ou les livres qui ont une mauvaise influence sur votre enfant, simplement parce qu'il utilise son "propre argent". De plus, ne leur permettez pas d'acheter des vêtements de rebelles (des choses que vous n'achèteriez pas pour eux), simplement parce que c'est leur argent.

L'organisation

Enseignez-leur l'organisation. Vous devez former un enfant pour qu'il soit organisé, mais vous ne pouvez pas enseigner ce que vous n'avez pas appris vous-même ! La mère d'Erin, que Dieu la bénisse, était la personne la plus désorganisée qu'on puisse rencontrer. Quand Erin et moi nous sommes mariés, elle n'avait aucune idée de la façon d'organiser notre maison et d'en assurer le bon fonctionnement. Si votre femme a des problèmes dans ce domaine, il y a de l'espoir. Erin a écrit la plupart de ses méthodes pour assurer le bon fonctionnement de notre maison et de notre famille (de neuf personnes), tout en enseignant à la maison, en écrivant et en m'aidant dans mon travail. Procurez-vous un exemplaire de Workers at Home: Making the Most of Your Time pour votre femme.

Comme bon leur semble. Veillez à ce que vos enfants gardent leurs chambres en bon état. Beaucoup de parents pensent que parce que c'est "leur chambre", ils peuvent la garder comme bon leur semble, tant que la porte est fermée. Je ne pense pas que vous serez très populaire auprès de votre belle-fille quand votre fils gardera sa maison comme il avait le droit de garder sa chambre !

Attention. Attention : Veillez à ce que vos enfants n'acquièrent pas d'"attitudes territoriales" à l'égard de leur chambre et de leurs affaires. Vous devez enseigner et montrer à vos enfants que "nous ne possédons rien". Nous sommes les intendants de tout ce que Dieu nous a confié.

Comment le faire. Apprenez-leur à accomplir toutes les tâches et les tâches qu'on leur demande de faire.

C'est bien fait. Travaillez d'abord avec votre enfant. Plus tard, une fois qu'ils ont maîtrisé la compétence, vérifiez périodiquement leur travail pour vous assurer qu'il a été bien fait.

Tout est merveilleux. Beaucoup d'experts nous disent que nous blesserons l'estime de soi de notre enfant si nous ne leur disons pas que "tout est merveilleux" (puis après qu'ils soient sortis de la pièce en toute sécurité, nous pouvons "réparer" ce qu'ils ont manqué ou mal fait ). Les enfants veulent et ont besoin de la vérité de notre part. N'ayez pas peur de les corriger. Assurez-vous simplement qu'il est motivé par l'amour, et non par le désir de leur prouver un échec.

Préparez-vous à l'avance. Apprenez-leur à se préparer à l'avance en rangeant leurs vêtements pour le lendemain, en faisant leurs sac de sport une fois que les vêtements sont propres et secs et en plaçant les choses près de la porte pour les ramasser lorsqu'ils sortent. Vous trouverez des conseils à ce sujet dans  Workers at Home: Making the Most of Your Time.

Ménage

Beaucoup d'hommes pensent que leurs fils ne devraient pas avoir à faire le ménage ou même faire leur lit ! Évitez cette notion et permettez à votre femme de s'en servir pour alléger son fardeau. Cela apprendra à vos enfants à obéir aux ordres et à les exécuter. Dans l'armée, les hommes font leurs propres couchettes, cirent leurs propres chaussures, frottent les ponts,  etc. Le foyer est leur premier terrain d'entraînement, pour apprendre à prendre soin d'eux-mêmes et de ceux avec qui ils partagent leur logement.

Réduisez vos attentes. Lorsqu'on travaille avec des enfants, il faut surtout faire preuve de patience et avoir des attentes moins élevées que celles que l'on aurait pu avoir à l'égard de nous-mêmes.

Investir dans l'avenir. Il est peut-être plus facile maintenant de tout faire soi-même, mais en formant ses enfants, on investit dans l'avenir - le vôtre et le leur.

Ne vous contentez pas de ramasser après eux. Apprenez-leur à garder votre maison propre et rangée. Appelez-les (dans la pièce ou dans la maison) lorsqu'ils ont oublié quelque chose qui n'est pas à sa place. Ne vous contentez pas de ramasser après eux !

Enfants dans la cuisine. Leur demander d'aider votre femme dans la cuisine peut également être utile. Attention : N'envoyez pas les enfants à la cuisine lorsque le dîner est en retard ou que vous attendez des invités - il sera difficile pour votre femme d'être patiente !

Entraînez vos jeunes hommes. Former les garçons à faire la lessive. Les tâches ménagères ne sont pas réservées aux filles, car la plupart des hommes vivent seuls avant de se marier. C'est terrible quand les parents n'ont pas formé leurs jeunes hommes. Votre belle-fille ne va-t-elle pas tout simplement vous aimer quand elle aura son premier bébé et que son mari sera capable de garder la maison propre et de faire la lessive ? Les garçons de 9 ou 10 ans peuvent facilement apprendre cela. Si vous attendez qu'ils soient adolescents, vous avez attendu trop longtemps.

Suggestion : Supprimez le titre d'"adolescent" de votre vocabulaire. C'est une allusion à la rébellion. Ce sont des "jeunes hommes" ou des "jeunes femmes", et vous devriez vous attendre à ce qu'ils agissent en conséquence.

Spirituel

Parler de Dieu. Parlez à vos enfants de Dieu, votre Seigneur, et comment Il joue un rôle dans votre vie quotidienne.

Prières quotidiennes. Priez avec eux au sujet de leurs besoins et de leurs peurs. Demandez-leur de prier pour vos besoins, surtout pendant une épreuve familiale. Les prières quotidiennes sont le meilleur remède pour les soucis quotidiens.

Partagez vos épreuves. Vous n'êtes pas en train de "leur faire avaler la religion" quand vous partagez vos épreuves et la façon dont le Seigneur vous a aidé à toutes les traverser. Ne cachez pas tout ce que vous vivez à l'âge adulte de crainte qu'ils soient mal préparés à la vie. Mais, en même temps, ne les mettez pas dans la confidence et dans des détails qu'ils ne devraient jamais avoir à connaître en tant qu'enfant.

Attention : Les enfants ont des oreilles et ils entendent tout ! Faites attention à ce que vous dites en leur présence et surtout surveillez votre langue lorsque vous êtes au téléphone. Vos enfants ne sont pas vos meilleurs amis. Ils ont besoin que tu sois le parent et que tu les protèges pendant qu'ils sont jeunes ! Ne faites pas peur à vos enfants.

Dieu répond aux prières. Utilisez un arbre de prière pour montrer comment Dieu répond aux prières. Vous trouverez ceci à la fin du chapitre 2, "Votre Premier Amour".

Exprimez votre joie ! Vivez votre foi ! Qu'ils voient votre joie dans le Seigneur ! Une autre chose qu'Erin faisait tous les jours avec nos jeunes enfants, c'était de les faire revêtir leur armure de Dieu. Ils ont fait comme s'ils mettaient chaque morceau d'armure. Nos petits garçons fabriquaient leurs propres armures avec des casques et des épées. Ils proclamaient d'une voix forte : "Ceci est mon épée de l'Esprit, la Parole de Dieu !" "Je porte des sandales de paix, pour pouvoir être un pacificateur quand je vois des problèmes !" "C'est mon bouclier de la foi, pour que je puisse éteindre toutes les flèches enflammées du diable quand il me tirera dessus !"

Conduisez-les au Seigneur dès leur plus jeune âge. (Ne laissez pas cette bénédiction à un professeur de l'école du dimanche ou à quelqu'un d'autre.)

Enfouissant la Parole de Dieu dans leur cœur. Demandez-leur de mémoriser les Écritures chaque jour. En gardant la Parole de Dieu au fond de leur cœur, ils auront le fondement dont ils ont besoin pour avoir un caractère vraiment bon et pieux. Vous trouverez quelques conseils sur la mémorisation biblique dans  Workers at Home: Making the Most of Your Time.

Discipline et formation. En suivant la Parole de Dieu, en disciplinant, en instruisant et en corrigeant vos enfants, vous leur montrez l'exemple pour qu'ils fassent la même chose avec vos petits-enfants.

Respect

"Honore ta mère et ton père" (Eph. 6:2). Ce devrait être la première Écriture que chaque enfant devrait mémoriser à l'âge de deux ou trois ans.

Suivre votre exemple. Faites attention à la façon dont vous parlez de vos parents devant vos enfants ; vos enfants suivront votre exemple. Assurez-vous de traiter ou de parler de vos parents de la façon dont vous voulez qu'on vous traite lorsque vous serez plus vieux.

Glorifiez les enfants irrespectueux. Ne laissez pas vos enfants manquer de respect aux autres adultes. Si vous autorisez la télévision dans votre maison, vous les entraînez à être rebelles. Le manque de respect pour les adultes est souligné dans toutes les sitcoms qu'ils regardent et les films qu'ils regardent. C'est très populaire de nos jours de glorifier ces enfants irrespectueux.

Vous répondre. Permettez-vous à vos enfants de vous répondre ? S'ils répondent autre chose que "Oui, madame" ou "Non, monsieur", ils répondent. Ne laissez jamais vos enfants vous répondre.

Combien de fois appelez-vous avant que vos enfants n'arrivent ? N'appelez jamais deux fois. Les enfants savent combien de fois vous êtes prêt à les appeler. Chaque enfant attend de venir jusqu'à ce qu'il sache que vous allez "exploser".

J'arrive, j'arrive ! Apprenez-leur à répondre à votre premier appel avec "Me voici !" Cela commence par apprendre à votre tout-petit à dire : "Me voici, papa, j'arrive", puis à prendre sa main et à le ramener vers vous en le félicitant en chemin.

Soudain incapable de marcher. Si leurs genoux tremblent et sont soudainement incapables de marcher, ils obtiennent un petit "déclencheur" sur la jambe.

Venir de leur plein gré. Le temps qu'ils soient capables de dire les mots "Me voici, papa", ils pensent que c'est leur idée, et ils viennent en courant de leur plein gré.

Vous êtes trop paresseux ? Ne les appelez pas si vous êtes trop paresseux pour aller les chercher après votre premier appel. Rappelez-vous, une obéissance retardée est de la désobéissance !

Témoignage : "Je disais à un de mes amis la semaine dernière que je travaille avec mes enfants pour qu'ils m'obéissent immédiatement, sans attendre de leur dire une deuxième fois. Honnêtement, mon ami ne voyait pas pourquoi c'était si important, et j'ai admis qu'il m'arrivait parfois de leur donner une seconde chance. En l'espace d'un jour ou deux, Evan (mon fils de deux ans) a mis une pièce dans le lecteur CD de la voiture et a court-circuité tout le système électrique - les phares du tableau de bord étaient éteints, et j'ai même été arrêté parce que je ne savais pas que les feux arrière étaient éteints aussi ! Quand j'ai vu ce qu'il allait faire, je lui ai dit " non " et il m'a regardé droit dans les yeux, probablement pour voir s'il avait une "dernière chance"... et je ne dois pas avoir cette chance, car il y mettait la pièce, malgré tout. Cela m'a fait comprendre pourquoi il était si important pour mes enfants de savoir qu'ils doivent obéir la première fois. C'est une leçon qui coûte chère, mais je loue Dieu pour l'avoir rendue si évidente que je ne pouvais pas la rater !"

Basez chaque leçon sur une fondation biblique. Ne parlez pas mal des autres et ne le tolérez pas de la part de vos enfants. Ma femme et moi essayons toujours de baser chaque leçon sur une Écriture. Il y a beaucoup d'Écritures sur le sujet de la calomnie.

Faites preuve de respect. Respectez les biens et les possessions des autres. Investir dans les autres lui apprendra cela.

Les bonnes manières

Se présenter. Enseignez à vos enfants la façon polie de se présenter. Faites-leur dire : "Enchanté de vous rencontrer" avec un sourire (et une poignée de main pour les garçons).

Le bon usage du téléphone. Apprenez-leur à bien se tenir au téléphone. Dites-leur de s'identifier et de demander : "Qui est à l'appareil, s'il vous plaît ?" Alors apprenez-leur à couvrir le téléphone ou allez vous chercher, jamais crier pour vous appeler !

Regardez-moi dans les yeux. Regardez vos enfants dans les yeux pour qu'ils apprennent à faire de même. Si votre enfant n'établit pas de contact visuel lorsqu'il parle, cela peut affecter la façon dont les autres perçoivent sa sincérité.

Permettez-vous à vos enfants de vous interrompre ? Encouragez-vous les interruptions en permettant à votre enfant d'obtenir ce qu'il veut quand il vous interrompt ? Ne les laissez jamais vous interrompre lorsque vous ou d'autres personnes parlez. Se tenir tranquillement. Apprenez-leur à se tenir à côté de vous en silence. Après une courte attente, excusez-vous et demandez-leur doucement ce dont ils ont besoin.

Va-t'en et reviens. S'ils vous interrompent, faites-les partir et revenir et faire ce que vous avez demandé - et recommencer si nécessaire ! Et n'écoutez pas ce qu'ils vous demandent ou ils vous interrompront sans cesse !

Une bonne attitude devrait durer toute la vie. N'utilisez pas l'expression "Tant que vous serez dans ma maison, vous..." Votre but devrait être de développer un homme ou une femme pieux. Un bon comportement et une bonne attitude devraient durer toute la vie. Il est important de développer le caractère de vos enfants, pas seulement de supprimer leur réponse charnelle.

Ne fais pas ça. Ne parlez pas mal de vos enfants, jamais ! Ne les appelez pas "sales gosses" ou pire. Ne dites pas que vous attendez juste qu'ils retournent à l'école ou qu'ils grandissent. Vous récolterez ce que vous avez semé. Vous récolterez cette même attitude  plus tard.

L'école à domicile

Beaucoup de gens trouvent étrange que nous éduquions nos enfants à la maison. Le Seigneur sait que ce n'est pas seulement un engagement mais une conviction. Voici nos raisons d'éduquer nos propres enfants. Si vous n'éduquez pas vos enfants à la maison, j'espère qu'après avoir lu ceci, vous sentirez que c'est quelque chose dont vous voudriez prier et discuter avec votre femme.

Et vous les instruirez avec diligence. Dieu vous a donné vos enfants pour que vous les éduquiez jusqu'à ce qu'ils soient adultes. En tant qu'adultes, ils ont besoin de savoir, en dehors des choses spirituelles, comment lire, écrire et faire des mathématiques. Il suffit de regarder les nouvelles, de lire un journal ou un magazine pour constater que ceux qui obtiennent leur diplôme d'études secondaires n'ont pas toujours ces compétences de base. Les grandes entreprises doivent maintenant dépenser de l'argent pour enseigner des compétences de base aux jeunes adultes de notre pays parce qu'ils n'en ont pas appris les rudiments au cours de leurs douze années et plus à l'école. "Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras" (Deut 6 :7).

Dieu leur a donné la connaissance et l'intelligence. Vous passez des années à développer la morale et la sagesse de ces petits enfants, puis l'école démêle tout ce qu'on leur a enseigné. Pour couronner le tout, ils tournent vos propres enfants contre vous et contre leurs pairs. Daniel n'aurait jamais pu rester seul si ses parents ne l'avaient pas formé dès son plus jeune âge. Nous revendiquons cette Écriture dans Daniel 1:17, qui dit : "Dieu accorda à ces quatre jeunes gens (Daniel, Hananiah, Mishael et Azariah) de la science, de l'intelligence dans toutes les lettres, et de la sagesse; et Daniel expliquait toutes les visions et tous les songes .

Décide-toi. Comme pour toutes les promesses, il y a des conditions qui doivent être remplies. La condition de Dieu, que ces jeunes gens ont rencontrée, était qu'ils ne soient pas souillés. "Daniel résolut de ne pas se souiller..." (Dan. 1:8). Si nous gardons nos enfants sans souillure comme les parents de ces jeunes les ont gardés, alors nous pouvons avoir confiance que Dieu donnera à nos enfants ce dont ils auront besoin.

Posez-vous ces questions : Si vos enfants sont entourés par le mal, resteront-ils sans souillure ? La connaissance du monde est-elle plus importante que l'état de leur âme ? Voulez-vous que vos enfants apprennent une autre religion ? L'humanisme séculier est enseigné dans toutes les écoles publiques et se mêle à toutes les matières qu'elles traitent. "J'ôterai de sa bouche les noms des Baals" (Os. 2:17).

Nos jours. Avez-vous réfléchi au temps que vos enfants passent à l'école par rapport au temps qu'ils passent à la maison avec vous et leur mère et leurs frères et sœurs ? "Nos jours sur terre sont comme l’ombre..." (1 Chron. 29:15).

Un ami du monde est un ennemi de Dieu. Voulez-vous que leurs pairs occupent la première place dans leur vie ? Voulez-vous que leurs pairs soient les personnes auxquelles ils veulent le plus plaire ? Ne préféreriez-vous pas que ce soit vous et le Seigneur qui soyez les premiers dans leur vie ? Ne voulez-vous pas qu'ils veuillent le plus plaire à Dieu ? "Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu" (Jacques 4:4).

C'est honteux, même de parler de ces choses. Nous connaissons tous les problèmes à l'école : la pression des pairs, la drogue, le sexe, l'alcool et la violence. Non seulement nos enfants sont exposés à ces maux, mais les écoles éduquent maintenant nos enfants au mal ! Ils enseignent à vos enfants le SIDA, l'homosexualité, le contrôle des naissances, la dénonciation des parents pour mauvais traitements envers les enfants, et la liste est longue. "Et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. Car il est honteux de dire ce qu'ils font en secret " (Ep 5:11-12).

Tournez-vous. Apprenez-leur plutôt à" ...s'éloigner du mal et faire le bien " (1 Pierre 3:11). Notre fils de cinq ans, Cooper, apprend à être un gentleman. Si Erin ou l'une de ses sœurs est en train de s'habiller, il se détourne et chante sur l'air de "Dixie" : "Détourne le regard, détourne le regard, détourne le regard, homme pieux !"

Laissez la présence d'un insensé. Écoutons la Parole de Dieu lorsqu'Il nous avertit : "Éloigne-toi de l'insensé; ce n'est pas sur ses lèvres que tu aperçois la science " (Prov. 14:7).

De peur qu'il ne tombe. Aimeriez-vous que votre femme travaille dans un bar ou ailleurs où l'immoralité, la drogue, la violence et l'alcool sont monnaie courante ? Combien de temps pouvait-elle "tenir debout" avant que cela ne commence à l'affecter ? " Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber ! " (1 Cor. 10:12)

Une mauvaise compagnie corrompt les bonnes mœurs. Vos enfants ont moins de pouvoir pour résister à une mauvaise influence qu'un homme ou une femme adulte. "Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs " (1 Cor. 15:33).

Provoquer leur chute. Si vous placez vos enfants dans un environnement qui est mauvais et qui corrompra leurs bonnes mœurs, réfléchissez à cette Écriture: "Jésus dit à ses disciples : Il est impossible qu'il n'arrive pas des scandales; mais malheur à celui par qui ils arrivent ! Il vaudrait mieux pour lui qu'on mît à son cou une pierre de moulin et qu'on le jetât dans la mer, que s'il scandalisait un de ces petits " (Luc 17:1-2).

Voici quelques autres avantages de l'éducation de vos enfants à la maison :

Les enseignements d'une mère. Puisque votre femme est l'enseignante de votre enfant, vous pouvez être sûr que votre fils ou votre fille apprendra tout ce qu'il ou elle a besoin de savoir. Elle n'essaie pas d'enseigner à 30 enfants, alors elle peut prendre le temps d'expliquer à chaque enfant ce qu'il ou elle ne comprend pas. Elle n'aura pas à passer à une nouvelle leçon tant qu'ils n'auront pas maîtrisé la compétence précédente. Il s'agit d'un tutorat individuel, une méthode dans laquelle tous les enfants excellent. "… Ne rejette pas l'enseignement de ta mère; car c'est une couronne de grâce pour ta tête " (Prov. 1:8).

La sagesse entrera dans ton cœur. Vos enfants apprendront des choses "académiques" au lieu de perdre leur temps à apprendre le contrôle des naissances, la maltraitance des enfants, le recyclage ou le culte de la "terre mère". Ils passeront leur temps à bon escient. Ils auront aussi la capacité d'être des leaders puisque Dieu a séparé ceux qu'Il a choisis pour diriger, c'est-à-dire Abraham, Joseph, Moïse, Jean-Baptiste et Jésus : " Car la sagesse viendra dans ton cœur, et la connaissance fera les délices de ton âme " (Prov. 2:10).

Cherchez d'abord le royaume de Dieu. Vous serez en mesure de mettre la lecture et la mémorisation de la Bible en premier. Si vous attachez le plus d'importance à ces sujets, alors vous pouvez revendiquer l'Écriture : "Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus " (Mt 6:33).

Qualité impérissable d'un esprit doux et tranquille. Vos objectifs pour vos filles devraient être différents de vos objectifs pour vos fils. Chacune de vos filles devrait être capable d'enseigner à ses propres enfants et d'aider son propre mari. Vous devriez les encourager à ne pas poursuivre une carrière qui compromettrait leur mariage. Apprenez-leur à gérer un foyer, à s'occuper des enfants, à coudre et à exercer un ministère à partir de leur foyer. Utilisez le Proverbe 31 comme guide. "Et qu'aux portes ses œuvres la louent" (Prov. 31:31). Mais surtout, vous pouvez guider vos filles à avoir "la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'un grand prix devant Dieu " (1 Pierre 3 :4). Un esprit doux et tranquille ne s'apprendra que par l'exemple de votre femme.

Sans l'esprit. Mes buts pour mes fils sont d'être forts en esprit, diligents, et d'avoir une forte éthique de travail : "Car comme le corps sans esprit est mort" (Jacques 2:26).

Il vous exaltera. Vos filles et vos fils doivent apprendre à vivre leur vie pour le Seigneur. "Humiliez-vous en la présence du Seigneur, et il vous élèvera" (Jacques 4:10).

Détruire l'âme. La façon d'orienter la vie de nos enfants n'est pas de les diriger vers l'université ou un bon emploi où ils gagneront beaucoup d'argent. Une enquête récente a révélé que, parmi ceux qui se sont déclarés chrétiens (nos fils et nos filles) et sont allés à l'université (écoles laïques ou chrétiennes), 80 pour cent d'entre eux se sont détournés de leur foi ! Parents, un diplôme universitaire est-il plus important que l'âme éternelle de votre enfant ? "Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne " (Mt 10:28). La poursuite de l'argent ne devrait pas être l'objectif. Nous devons tous chercher le Seigneur pour découvrir quel "appel" est sur la vie de nos enfants.

Mon Dieu pourvoira à mes besoins. Souvent, c'est la "fierté" des parents qui les pousse à envoyer leurs enfants à l'université. Méfiez-vous de tous les collèges, surtout lorsqu'ils sont à l'extérieur de la ville. Vous payez peut-être pour que votre fils (ou votre fille) influençable soit emporté dans la luxure et d'autres péchés comme l'alcool ou la drogue. Jésus n'a quitté l'autorité de ses parents qu'à 30 ans ! Beaucoup d'enseignements pervers ont été plantés dans l'esprit des jeunes hommes et des jeunes femmes, même dans les collèges bibliques, et ont donné de "mauvais fruits" plus tard dans la vie. Il est intéressant de noter que Charles Darwin, le père de l'évolution, avait un diplôme en théologie ! "Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ" (Phil. 4:19).  Mise en garde : Erin a personnellement conseillé des femmes dont les maris ont appris des théories inimaginables, en fait perverses, de leurs professeurs dans des collèges bibliques.

Nombre de nos jours. L'avantage le plus important est la "quantité", et non la qualité, du temps que vous passez avec vos enfants. Vous souvenez-vous de personnes plus âgées qui vous disaient "à quelle vitesse le temps passe vite" et "profitez de vos enfants pendant qu'ils sont jeunes" ? Suivez ce conseil, car ils ont raison. "Enseigne-nous à bien compter nos jours, afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse" (Psaumes 90:12).

Avantages de l'enseignement à domicile

Des enfants bien élevés. Prendre le temps d'éduquer des enfants bien élevés apportera l'éloge des autres, au lieu de la honte. De plus, vos enfants sont votre témoignage  auprès des autres, qu'ils soient encore chez vous ou sous leur propre toit. "Vous les reconnaîtrez à leurs fruits..." (Matt. 7:16).

Je n'ai pas de plus grande joie que celle-ci. Si vous passez plus de temps à " discipliner, à enseigner et à éduquer ", vous aurez moins besoin de les corriger. Corrigez rapidement les mauvais comportements. N'oubliez pas : "Un « déclencheur » à temps temps en a sauvé neuf !" Vous aurez des enfants qui vous aideront, pas des fardeaux. Mais le plus important, c'est qu'ils seront forts dans la foi. "Je n'ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité " (3 Jean 1:4).

L'amour "dur". Si vous les aimez suffisamment pour les éduquer tôt, vous n'aurez pas à faire preuve d'un "amour dur" lorsqu'ils atteignent l'adolescence. Les parents qui n'ont pas discipliné et formé leurs enfants quand ils étaient jeunes ont besoin d'un " amour sévère ". Ils avaient peur d'utiliser la verge parce qu'ils ne craignaient pas la Parole de Dieu, mais plutôt l'homme. Et oui, nous recommandons "l'amour dur" pour les adolescents, même si nous ne sommes pas d'accord avec cela dans la relation conjugale. Les parents ont reçu l'ordre de punir et de contrôler leurs enfants ; cependant, ni le mari ni la femme n'ont reçu l'instruction de répondre aux actions de leur conjoint avec autre chose que l'amour et le respect.

Avertissement : "L'amour dur" ne doit jamais être utilisé sur ta femme. Ce n'est pas biblique et les conséquences sont désastreuses !

L'amour et le respect pour toi. Lorsque vous aimez, enseignez, formez et disciplinez vos enfants, ils feront partie de votre vie même après leur mariage. Parce que vous leur avez inculqué l'amour et le respect pour vous, ils choisiront d'être proches de vous à l'âge adulte.

Support financier. Une autre bénédiction est que vous ne les soutiendrez pas financièrement dans leur vie d'adulte si vous les avez formés avec diligence à une bonne éthique de travail.

En tant que chrétiens, faisons un exode massif de nos écoles publiques et reprenons nos enfants pour Jésus-Christ !

Engagement personnel : Aimer, enseigner, éduquer, discipliner et utiliser le bâton avec mes enfants en toute diligence. "Sur la base de ce que j'ai appris de la Parole de Dieu, je m'engage à suivre le plan de Dieu pour les parents qui est décrit dans les Proverbes. Je me souviendrai toujours que ces enfants sont à Dieu et m'ont été confiés. Je dois les former et les discipliner dans l'amour pour qu'ils soient prêts pour le service de Dieu et disposés et capables de Lui obéir."

N'oubliez pas de rejoindre la victoire! Ne faites pas que regarder
Les voyages de restauration ne sont pas un sport de spectateur!

S'il vous plaît commencez un JOURNAL avec le SEIGNEUR à l'esprit de ce que vous apprenez chaque jour pendant les 30 prochains jours pour "Restaurer Votre Mariage".

Plus vous versez votre cœur dans ces formulaires, plus Dieu et nous pouvons vous aider. Ces formulaires vous aideront également, ainsi que votre partenaire d’encouragement, à rendre des comptes. CLIQUEZ ICI