.

Jour 19 Chapitre 17 "Ouvrir les écluses des cieux"

«Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes,
Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison;
Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Eternel
des armées, Et vous verrez si je n'ouvre pas pour
vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas
sur vous la bénédiction en abondance.»
— Malachie 3:10

FRN WM 8.25x10.5

C’est une déclaration assez puissante de Dieu. Nulle part ailleurs dans l’Écriture, Dieu nous dit de le tester, sauf ici dans ce verset. Qu’est-ce que Dieu dit ? Qu’Il déversera sa bénédiction jusqu’à ce qu’elle déborde.

À condition de quoi? que tu apportes ta dîme. La dîme va amener Dieu à ouvrir les écluses des cieux et à répandre ses bénédictions sur ta vie!

Beaucoup de Chrétiens hésitent et ne prennent pas ce sujet au sérieux, c’est pourtant un principe important, s’il te plait, ne manque pas ça! Dieu veut que nous soyons fidèles et obéissants en toutes choses, et lorsque nous négligeons ou choisissons d’être désobéissants dans un domaine de notre vie, cela se répercute aussi dans d’autres domaines.

Qu’est-ce que la dîme? C’est rendre à Dieu dix pour cent des prémices de tes revenus.

Notre société dans son ensemble est ignorante de ce principe? Beaucoup d’églises échouent et négligent l’enseignement de la dîme et son importance. Pourquoi est-ce si grave? Parce que Dieu est fâché quand nous manquons de Lui rendre ce qui Lui appartient à juste titre. «La terre appartient à l'Éternel, et ce qu'elle contient, le monde et ceux qui l'habitent.» Psa 24:1 La dîme est un acte de culte.

Il y a trop de Chrétiens qui vivent dans la pauvreté ou qui sont aussi endettés que l’incroyant. Mais Dieu veut faire de chaque croyant «la tête et non la queue». Il veut que tu sois «au dessus» et que tu ne sois pas «en dessous» de la dette ou de toute autre chose qui dirigera ou contrôlera ta vie. «L'Éternel te mettra à la tête des peuples et non à leur queue; et tu seras toujours en haut, et jamais en bas, quand tu obéiras aux commandements de l'Éternel ton Dieu, que je te prescris aujourd'hui d'observer et de pratiquer,» Deut 28:13 «Ne soyez redevables à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres, a accompli la loi.» Rom 13:8 «Le riche dominera sur les pauvres, et celui qui emprunte sera serviteur de l'homme qui prête.» Prov 22:7.

La plupart des Chrétiens aux États-unis sont tellement bénis, surtout si nous considérons les autres nations et le niveau de pauvreté dans lequel vivent la plupart des gens dans le monde. Nous dépensons nos revenus pour les plaisirs pendant que nos églises, nos missionnaires et nos ministères luttent pour joindre les deux bouts. Pourquoi? Parce que nous essayons de garder ce qui ne nous appartient pas.

Nous prenons mais donnons peu. «Au reste, je vous avertis que celui qui sème peu moissonnera peu, et que celui qui sème abondamment moissonnera aussi abondamment. Que chacun donne selon qu'il l'a résolu en son cœur, non à regret, ni par contrainte, car Dieu aime celui qui donne gaiement.» 2 Cor 9:6-7.

Nous demandons et nous nous demandons pourquoi nous ne recevons pas. «Vous demandez, et vous ne recevez point, parce que vous demandez mal, et dans la vue de fournir à vos voluptés.» Jacq 4:3

Dieu voulait bénir son peuple, mais Il ne l’a pas fait parce qu’ils ne voulaient pas donner dans Sa maison du trésor, ils semaient au mauvais endroit. «Vous avez semé beaucoup, mais peu recueilli; vous mangez, mais vous n'êtes pas rassasiés; vous buvez, mais vous n'êtes pas désaltérés; vous êtes vêtus, mais vous n'êtes pas réchauffés; et celui qui gagne met son salaire dans un sac percé. Ainsi a dit l'Éternel des armées: Considérez attentivement vos voies.» Aggée 1:6-7

«Vous comptiez sur beaucoup, et voici, vous avez eu peu; Vous l'avez rentré chez vous, mais j'ai soufflé dessus. Pourquoi? dit l'Eternel des armées. A cause de ma maison, qui est détruite, Tandis que vous vous empressez chacun pour sa maison.» Aggée 1:9

Comprendre la dîme

Il est ironique que tant de Chrétiens croient à tort qu’ils ne sont pas capables de «payer» la dîme et de bénir Dieu par des offrandes. La vérité est qu’ils sont simplement pris dans un cercle vicieux que seule l’obéissance et la foi peuvent guérir. Ils ne peuvent pas se permettre de donner parce qu’ils volent Dieu pour payer les hommes, se privant ainsi d’être bénis!

En fait, c’est lorsque nous sommes dans une pauvreté profonde que Dieu nous demande de donner. Les Chrétiens de Macédoine comprenaient et appliquaient ce principe du don. «Au milieu de beaucoup de tribulations qui les ont éprouvées, leur joie débordante et leur pauvreté profonde ont produit avec abondance de riches libéralités de leur part. Ils ont, je l’atteste, donné volontairement selon leurs moyens, et même au-delà de leurs moyens» 2 Cor 8:2-3

Pourquoi 10%?

Le mot dîme en hébreu est «ma’asrah», ce qui signifie «un dixième». Donc, chaque fois que Dieu nous parle dans Sa Parole de la «dîme», il dit de Lui donner un dixième.

Pourquoi devrais-je donner ma dîme en premier, avant de payer mes factures?

C’est le principe des «premiers fruits» (ou prémices) de notre travail. Deutéronome 18:4 nous dit: «Tu lui donneras les prémices de ton blé, de ton moût et de ton huile, et les prémices de la toison de tes brebis» Ensuite, dans Exode 34 Dieu dit: «Car je chasserai les nations devant toi, et j'étendrai tes frontières... Tu apporteras à la maison de L'Eternel, ton Dieu, les prémices des premiers fruits de la terre.» Exode 34:24,26

Cela est également confirmé dans le Nouveau Testament lorsque Jésus nous dit dans Matthieu 6:33 «Mais cherchez d’abord Son royaume et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données.» Mat 6:33

Où devrais-je payer la dîme?

Malachie 3:10 nous dit: «Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Eternel des armées, Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.»

Votre maison du trésor est l’endroit où vous êtes spirituellement nourri. Beaucoup de Chrétiens font l’erreur de donner là où ils ne sont pas spirituellement nourris mais préfèrent donner là où ils voient qu’il y a un besoin - mais c’est de la folie. C’est comme aller au restaurant, commander un repas, et qu’au moment de payer tu dises à la caissière que tu préfères donner au restaurant en bas de la rue qui ne va pas trop bien!

Si tu fréquentes une église où tu es spirituellement nourri, alors tu devrais donner la dîme à ton église. Cela signifie que si tu vas à l’église et qu’un jour tu te sens amené à semer financièrement dans un ministère, alors ce serait une offrande «en plus», «au delà» de ta dîme. Nous ne voulons pas que tu voles ton église pour semer dans notre ministère. «Obéissez à vos conducteurs et soyez-leur soumis, car ils veillent pour vos âmes, comme devant en rendre compte, afin que ce qu'ils font, ils le fassent avec joie, et non en gémissant; car cela ne vous serait point avantageux.» Hébreux 13:17

Cependant, beaucoup de nos membres attachés à notre ministère (les membres de notre communauté) qui ne fréquentent pas une église (pour diverses raisons) et qui sont nourris à travers notre ministère nous apportent leur dîme semant dans la restauration des mariages, puisque c’est là qu’ils sont spirituellement nourris.

Encore une fois, comme nous t’avons encouragé tout au long de ce livre, cherche Dieu. Cela vaut pour tout, y compris tes finances. Alors sois Lui obéissant et fidèle! Ne commets pas l’erreur de suivre attentivement tous les principes de rétablissement de ton mariage et de négliger la dîme, de peur que ton mariage ne soit pas restauré parce que tu voles Dieu.

Rappel toi, Malachie 3:8-9 nous dit: «Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes. Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière!»

Mais puisque je ne suis pas sous la loi et que je vis par grâce, 10% n’est plus nécessaire, n’est-ce pas?

La grâce de Dieu justifie de donner plus, pas moins. Quand nous avons fait l’expérience de son pardon, de sa miséricorde, de sa compassion et de son sacrifice par son sang versé à travers lequel nous devenons participants de Sa gloire, cela augmente notre zèle et notre volonté de donner plus, mais certainement pas moins.

«Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement» Mat 10:8

«Lui qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas librement aussi toutes choses avec lui?» Rom 8:32

«...celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. Que chacun donne comme il l'a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie.» 2 Cor 9:6-7

Mais si nous sommes indécis et que nous n’avons pas vraiment confiance que Dieu pourvoira à nos besoins, «Que cet homme ne s’attende pas à recevoir quelque chose du Seigneur». Quand nous nous accrochons à essayer de prendre soin de nous même, nous n’expérimenterons jamais et ne verrons jamais le pouvoir impressionnant de Dieu en notre faveur.

Le désir de Dieu est de déverser Sa puissance et Ses bénédictions dans nos vies. Quand nous payons la dîme, nous sommes obéissants. Mais quand, par gratitude et adoration, nous donnons librement des offrandes au delà de ce qui est commandé, nous ouvrons vraiment la porte à Dieu pour qu’il puisse répandre Ses bénédictions et faire Son plaisir dans nos vies.

Nous savons qu’Il est capable de faire «par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l'Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen!» Éph 3:20-21

«Mais cherchez d’abord Son royaume et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données.» Mat 6:33 Est-ce que nous prenons Dieu à Sa parole ou pas?

Principe de gestion

Comme nous l’avons vu, la dîme est un principe important dans la Bible. Dieu s’attend à ce que nous lui rendions une partie de ce qu’il nous a si généreusement donné. En effet, tout ce qu’il nous a donné est toujours Sa propriété. Nous sommes des gestionnaires, des intendants, à qui il a confié de prendre soin de la terre et de tout ce qu’elle contient. La façon dont nous gérons ce qu’il nous a confié - notre argent, nos talents, notre temps, notre famille - démontre notre obéissance à Sa Parole, notre confiance en Sa promesse de pourvoir à nos besoins et, plus important encore, notre foi en Lui.

La façon dont tu vois et dont tu gères tes finances est fondamentale pour ta croissance Chrétienne. Et la compréhension des principes de gestion de tes finances venant de Dieu te permettra de mûrir dans ta marche spirituelle et d’hériter des bénédictions que Dieu a pour ta vie.

Comme tu l’as lu jusqu’ici dans ce livre, Dieu traite de nombreux domaines de notre vie qui affectent indirectement notre mariage. Il ne suffit pas de se concentrer uniquement sur les principes du mariage, mais encore une fois, Dieu utilise cette épreuve dans ton mariage pour te transformer davantage en Son image. Il te tire de la destruction du monde et te montre le chemin de la Vie.

Les richesses de Dieu n’ont pas pour but que nous «devenions riches» de la même façon que le monde recherche la richesse. Mais au contraire, Ses bénédictions font partie de notre héritage. Dieu veut que nous prospérions (Jér 29:11) tant qu’il sait que nous utiliserons notre héritage à bon escient, sans permettre à la prospérité de nous conduire à la ruine. Donner une voiture à un enfant trop jeune finira certainement par une tragédie. Ce n’est que lorsqu’un parent voit la maturité de son enfant qu’il est prêt à lui donner les clés de la voiture.

Dieu veut que nous ayons une attitude mûre envers l’argent, car il a le pouvoir d’affecter notre capacité à prendre de sages décisions: «Je te demande deux choses: Ne me les refuse pas, avant que je meure! Eloigne de moi la fausseté et la parole mensongère; Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, Accorde-moi le pain qui m'est nécessaire, De peur que, dans l'abondance, je ne te renieEt ne dise: Qui est l'Eternel? Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe,Et ne m'attaque au nom de mon Dieu.» Prov 30:7-9

Il est clair, cependant, que c’est le désir de Dieu de bénir Ses enfants. Voici d’autres versets qui montrent le coeur de Dieu envers toi qui est l’un des Siens:

«C'est la bénédiction de l'Eternel qui enrichit, Et il ne la fait suivre d'aucun chagrin.» Prov 10:22

«Le fruit de l'humilité, de la crainte de l'Eternel, C'est la richesse, la gloire et la vie.» Prov 22:4

«C'est par la connaissance que les chambres se remplissentDe tous les biens précieux et agréables.» Prov 24:4

«Un homme fidèle est comblé de bénédictions,Mais celui qui a hâte de s'enrichir ne demeurera pas impuni.» Prov 28:20

Ces versets soutiennent qu’il y a des conditions aux bénédictions financières (la maturité spirituelle) et que c’est vraiment un problème de coeur (une absence de cupidité).

Nous voulons tous les bénédictions de Dieu sur notre vie, mais savais-tu que la façon dont tu gères tes bénédictions financières a beaucoup à voir avec la façon dont tu grandis dans le Seigneur et dans quelle mesure tu penses Dieu capable d’agir sur ta propre vie?

«Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon.(les richesses trompeuses, l’argent, les possessions, ou tout ce dont tu convoites)» Mat 6:24

«Celui qui est fidèle dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes. Si donc vous n'avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables?» Luc 16:10-11

Il faut croître dans notre capacité à faire confiance à Dieu pour tous les domaines de notre vie, c’est ça la richesse spirituelle, et il nous fera gagner les choses plus grandes (avoir la puissance et la présence de Dieu dans nos vies). Cela dépend en partie de la manière dont nous gérons nos finances.

Pour le prouver, il y a environ 500 références dans la Bible sur la foi et 500 sur la prière, mais il y a plus de 2000 versets qui se réfèrent à nos finances! En plus des lois spirituelles qui ont été mises en place lorsque Dieu a créé l’univers (voir le chapitre 1), Dieu a également établi des lois financières qu’il a partagées avec nous dans Sa Parole. Nous en tirons le bénéfice si nous suivons ces lois et nous en subissons les conséquences si nous ne le faisons pas. Peu importe si nous les ignorons ou si nous avons choisi de les rejeter; ces lois, comme la gravité, existent et ne peuvent faire l’objet d’un débat.

Principe #1: Nous récoltons ce que nous semons.

L’un des principes les plus importants se trouve dans le fait de semer et de récolter. Pour récolter une récolte, il faut d’abord semer les graines. Il y a beaucoup d’Écritures qui nous donnent un aperçu du sujet de l’ensemencement et de la moisson. En voici quelques-uns:

«Au reste, je vous avertis que celui qui sème peu moissonnera peu, et que celui qui sème abondamment moissonnera aussi abondamment» 2 Cor 9:6

«Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d'allégresse.» Psa 126:5

«Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi.» Gal 6:7

«Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle.» Gal 6:8

«Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas.» Gal 6:9

Quand nous semons avec la compréhension de ce principe et avec la foi dans le Seigneur et Sa Parole, nous devrions nous attendre à récolter et moissonner ce dont nous avons semé! C’est vraiment excitant!

Aucun agriculteur ne perdrait son temps ou son argent pour semer s’il ne s’attendait pas à récolter. De plus, s’il voulait récolter du maïs, il sèmerait du maïs. S’il voulait récolter du blé, il sèmerait du blé.

Par conséquent, si tu veux récolter la gentillesse, sème la gentillesse. Si tu veux récolter le pardon, pardonne! Si tu veux récolter la restauration dans ton mariage, alors sème dans la restauration en prenant soin de ta famille et/ou sème financièrement. Tu peux alors anticiper la moisson, puisque les principes de Dieu et Ses promesses sont véritables et qu’Il est fidèle!!

Nous pouvons également croire que la promesse de Dieu de semer dans Son oeuvre signifie que nous investissons dans notre futur éternel. «Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.» Mat 6:19-21 Plus important encore, ce que nous faisons avec l’argent ici-bas est un véritable indicateur de l’état de notre coeur.

«Que celui donc qui fournit la semence au semeur, veuille aussi vous donner du pain pour manger et multiplier ce que vous avez semé, et augmenter les fruits de votre justice; Afin que vous soyez enrichis en toute manière, pour faire toutes sortes de libéralités, et qu'ainsi nous ayons sujet de rendre des actions de grâces à Dieu.» 2 Cor 9:10-11

En d’autres termes, quand Dieu nous donne une récolte abondante, ce n’est pas pour que nous puissions la garder égoïstement pour nous-mêmes, mais pour que nous puissions semer encore plus dans le royaume des cieux.

Les très riches Chrétiens d’aujourd’hui sont les canaux qui gardent les ministères en marche, envoient des missionnaires à l’étranger et font fleurir nos églises afin qu’elles puissent atteindre les âmes perdues pour le Seigneur. Ils n’utilisent pas leurs finances pour leurs propres plaisirs, mais ils ont trouvé qu’en semant dans les choses de Dieu, ils ont une joie et un contentement véritable.

Cependant, nous devons également nous rappeler que la pauvreté et la prospérité sont des termes relatifs. Ce que nous appelons le «niveau de pauvreté» aux États-unis semblerait être une richesse pour ceux de nombreux autres pays.

En tant que Chrétiens, nous devons trouver la satisfaction/le contentement dans n’importe quelle situation. L’apôtre Paul nous rappelle dans Philippiens 4:12 «Je sais vivre dans l'humiliation, et je sais vivre dans l'abondance (la prospérité). Partout et en toutes circonstances j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la disette (le manque de ce qui est nécessaire à la vie).»

En effet, il y a des moments où Dieu appelle Ses saints à la souffrance, au martyr ou à la pauvreté (comme la pauvre veuve qui a donné deux pièces de monnaie - tout ce qu’elle possédait) afin de Se glorifier. Quand il nous appelle à la pauvreté ou à la souffrance, cependant, il nous donne la grâce de le porter avec joie et reconnaissance - sans grogner ni se plaindre.

Bien que nous ne puissions pas comprendre toutes les raisons de Dieu quand il permet la pauvreté, nous pouvons croire que Ses voies sont plus élevées que les nôtres. «A travers la grande épreuve de leurs afflictions, leur joie débordante et leur extrême pauvreté ont produit avec abondance de riches libéralités (générosités) de leur part. Ils ont, je l'atteste, donné volontairement selon leurs moyens, et même au-delà de leurs moyens» 2 Cor 8:2-3 Parfois, ceux qui souffrent d’être dans le plus grand besoin deviennent les plus généreux! Et pour quelqu’un qui aime l’argent, une perte de richesse peut être l’une des façons que dieu utilise pour le briser, et l’attirer vers Lui. Il nous enseigne en fait à ne compter que sur Lui.

Cependant, dans notre pays, la pauvreté et la dette ne suscitent généralement pas l’intérêt ou l’attention de ta famille, de tes amis et de tes voisins. Si nous avons été bénis avec beaucoup de choses, nous devons témoigner aux autres non pas en les prêchant de manière pharisaïque ou en condamnant leur style de vie, mais en leur permettant de «lire» Dieu dans nos vies! «C'est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes.» 2 Cor 3:2 Nous devons montrer (exhiber) les fruits de la nature de notre Père, montrer qui Il est. Nous devons être en paix au milieu des troubles, bénir nos ennemis, pardonner librement et marcher dans toute la prospérité que le Seigneur permet. Notre générosité devrait Le glorifier et peut être même la bonté et la bienveillance que Dieu utilise pour attirer les autres à Lui-même!

«Que ceux qui prennent plaisir à ma justice chantent et se réjouissent! Et que sans cesse ils disent: Magnifié soit l'Éternel, qui se plaît à la prospérité de son serviteur!» Psa 35:27

Principe #2: Dieu possède tout.

Psaumes 24:1 dit simplement: «La terre appartient à l'Éternel, et ce qu'elle contient, le monde et ceux qui l'habitent.» Tout ce que nous avons appartient à Dieu.

«A toi, Éternel, la grandeur, la force et la magnificence, l'éternité et la splendeur, car tout ce qui est dans les cieux et sur la terre t'appartient. A toi, Éternel, est le règne, et tu t'élèves en souverain au-dessus de tout.» 1 Chr 29:11 «L'argent est à moi, et l'or est à moi, dit l'Éternel des armées.» Aggée 2:8

Tout ce que nous avons, que ce soit beaucoup ou peu, nous est prêté - nous sommes des intendants. Encore une fois, c’est la façon dont nous gérons ce qui nous a été confié (comme expliqué dans la parabole de Luc 16) qui déterminera s’il nous bénit avec plus ou s’il enlève ce que nous avons déjà.

Principe #3: Dieu pourvoit en tout

«Garde-toi de dire en ton cœur: Ma force et la puissance de ma main m'ont acquis ces richesses. Souviens-toi de l'Eternel, ton Dieu, car c'est lui qui te donnera de la force pour les acquérir, afin de confirmer, comme il le fait aujourd'hui, son alliance qu'il a jurée à tes pères. Si tu oublies l'Eternel, ton Dieu, et que tu ailles après d'autres dieux, si tu les sers et te prosternes devant eux, je vous déclare formellement aujourd'hui que vous périrez.» Deut 8:17-19

«Car qui suis-je et qui est mon peuple, pour que nous puissions te faire volontairement ces offrandes? Tout vient de toi, et nous recevons de ta main ce que nous t'offrons. Nous sommes devant toi des étrangers et des habitants, comme tous nos pères; nos jours sur la terre sont comme l'ombre, et il n'y a point d'espérance. Eternel, notre Dieu, c'est de ta main que viennent toutes ces richesses que nous avons préparées pour te bâtir une maison, à toi, à ton saint nom, et c'est à toi que tout appartient.» 1 Chroniques 29:14-16

«Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ.» Phil 4:19

Que tu l’ait gagné par ton travail ou que cela t’ait été donné, qui est la source de tout ce que tu as? Dieu.

Principe #4: Dieu veut la première partie de ce qu’il te donne.

Beaucoup de Chrétiens donnent à leur église et à d’autres organisations charitables mais ne sont pas bénis parce qu’ils ne comprennent pas ce principe très important. Dieu est clair à travers toute la Bible, Il veut être le premier dans tous les domaines de ta vie.

Si tu payes tes factures avant de lui retourner en premier, Dieu n’est alors pas le premier dans ta vie et tu manqueras la bénédiction. Nous avons appris au Chapitre 5 «Ton premier amour», que Dieu enlève ce que nous avons mis devant Lui.

«Honore l'Eternel avec tes biens (ta richesse), Et avec les prémices de tout ton revenu: Alors tes greniers seront remplis d'abondance, Et tes cuves regorgeront de moût.» Prov 3:9-10 Le principe est clair. Nous devons donner à Dieu en premier.

Souvent, quand les Chrétiens commencent à considérer la dîme, ils doutent et n’arrivent pas à voir comment il leur serait possible de la payer, car ils peinent déjà à joindre les deux bouts. C’est parce qu’ils sont également ignorant de la vraie provenance de leurs finances. Aggée 1:9 dit que Dieu «enlève» ce que tu ramènes à la maison et Il permet aussi au dévoreur de venir et de prendre ce qui était à Lui.

«Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Eternel des armées, Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l'Eternel des armées.» Mal 3:10-11

Chaque mois, les Chrétiens sans dîme sont confrontés à des dépenses «inattendues», des choses comme des réparations ou d’autres besoins qu’ils n’avaient pas prévus. Mais c’est seulement parce qu’ils ignorent ce principe. Car si Dieu est premier dans ta vie - premier dans ton coeur, premier dans ta journée, premier dans tes finances- alors (et seulement alors) Dieu «t’ouvrira les écluses des Cieux, et déversera pour toi une bénédiction en abondance» et il «menacera le dévoreur pour toi».

Ceux qui s’humilient en donnant à Dieu leur dîme et leurs offrandes se délecteront d’une prospérité abondante! «Mais les débonnaires (les humbles) hériteront la terre, et jouiront à leur aise d'une grande prospérité.» Psa 37:11 Sa Parole nous dit: «Le malheur poursuit ceux qui pèchent, Mais le bonheur récompense les justes.» Prov 13:21

Principe #5: Ce que tu fais avec les prémices (la première partie) détermine ce que Dieu fait avec le reste.

Quand Dieu a demandé à Abraham son fils, il ne l’a pas retenu; En conséquence, Dieu lui a dit: « Car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique. je te bénirai grandement et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis.» Gen 22:12, 17.

Dieu a dit à l’armée de Josué à Jéricho qu’ils ne devraient pas prendre le butin de la ville, Il leur donnerait alors pour les villes suivantes. Dieu veut toujours voir si nous le mettons en premier pour tester nos coeurs. «Le fourneau est pour éprouver l'argent, et le creuset pour l'or; mais c'est l'Éternel qui éprouve les cœurs.» Prov 17:3 Cependant, l’un des soldats, Acan, n’a pas pu résister et a pris une partie du butin. Quand ils devaient conquérir la ville suivante, Aï, dans une bataille qui était normalement facile à gagner puisque la ville était plus petite, ils ont été vaincus (voir Josué 6)

Ce principe n’est pas seulement pour tes finances ou pour ta restauration, mais pour tous les domaines de ta vie. Lorsque nous ne donnons pas en premier à Dieu, alors nous dérobons Dieu de ce qu’Il nous a demandé. Il ne veut pas d’autres dieux devant Lui: pas notre argent, ni nos conjoints, nos mariages ou nos carrières. Ce que tu feras avec les prémices de tout domaine déterminera ce que Dieu fera avec le reste: Ce sera soit béni, soit maudit.

Es-tu dans une crise financière?

«Mais cherchez d’abord Son royaume et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données.» Mat 6:33.

As-tu cherché le Seigneur au sujet de tes finances? Dans Philippiens 4:19, la Bible enseigne clairement que le Seigneur est Celui qui pourvoira à tous nos besoins. Cependant, si nous cherchons à les combler d’autres manières plutôt que de chercher le Seigneur d’abord, alors «toutes ces choses» ne nous «serons pas données».

Suivras-tu dans le Seigneur les principes de la sécurité financière? Les Écritures nous enseignent que nous devons payer la dîme afin d’être «remplis d’abondance» jusqu’à «déborder» (Prov 3:9-10). Nous sommes également encourager à «semer» si nous voulons récolter (Gal 6:7, 2 Cor 9:6). Est-ce que tu as semé et fidèlement donné la dîme? Prends le temps de lire ces passages de l’Écriture encore et encore, puis prie pour que le Seigneur change ta façon de Lui faire confiance tout en accomplissement son commandement, qui est de commencer par Lui rendre une portion. Si tu donnes ta dîme fidèlement et que tu es toujours en crise financière, assure-toi de suivre toutes les lois de Dieu.

Il y a de nombreuses références dans les Écritures au sujet des actions qui mènent à la pauvreté. Cela inclus le fait de ne pas demander (Jacq 4:2), de demander avec des mauvais motifs (Jacq 4:3), le fait d’être adultère (Prov 6:26), l’ivrognerie ou la gloutonnerie (Prov 21:17, Prov 23:21), la paresse (Prov 10:4, Prov 14:23, Prov 28:18-20), de ne pas accepter la réprimande ou la correction (Prov 13:18), de prendre des décisions hâtives (Prov 21:5), d’opprimer les pauvres (Prov 22:16), de vivre dans l’infidélité avec ta femme (Mal 2:14-16) ou de lui manquer d’honneur (1 Pierre 3:7) et, bien sur, de refuser de rendre à Dieu ce qui Lui appartient à juste titre.

En même temps que nous rendons à Dieu des dîmes et des offrandes, nous devons également être sûrs que nous donnons à nos femmes l’honneur qu’elles méritent. «Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec votre femme, comme avec un sexe plus faible; honorez-la, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu'il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières.» 1 Pierre 3:7 Étais-tu irresponsable dans tes dépenses? As-tu humilié ta femme devant les autres et/ou en plaisantant sur ses dépenses? Assure toi que tu as le coeur pur et que tu es fidèle à ta femme de toutes les façons possibles.

Lorsque Erin était en ruine financière alors qu’elle était mère seule avec quatre jeunes enfants, elle a appris le principe de la dîme. Même si elle vivait près du seuil de pauvreté, elle a commencé à donner la dîme pour la première fois de sa vie (étant ayant été élevée dans un milieu catholique, elle n’avait jamais entendu parler du principe). Elle a non seulement semé la dîme à partir de la maigre somme d’argent qu’elle a reçu, mais elle a aussi semé dans la vie de femmes qui vivaient une tragédie dans leur vie en leur parlant de la capacité de Dieu à restaurer leur mariage.

Le coeur obéissant d’Erin qui a appris à payer la dîme au Seigneur a fini par l’établir comme norme chez nous quand je suis parti. Dieu l’a honoré en me conduisant à payer moi aussi la dîme peu après mon retour à la maison sans même qu’elle me parle de l’expérience qu’elle avait vécu à ce sujet!

Je m’adresse aux hommes, si vous luttez avec le fait de donner, sachez que cela peut vous aider à vivre en vous rendant compte que Dieu possède tout ce que nous avons, et c’est seulement à cause de Lui que nous avons reçu le «pouvoir de faire des richesses, afin de confirmer son alliance» avec nous. (Deut 8:18). Par conséquent, vous devez vous assurer que vous Lui donnerez en premier pour confirmer qu’il est le premier dans votre vie! les actes avant les paroles!

Serviras-tu Dieu ou Mammon?

Trop de gens hésitent à enseigner sur le don à cause des abus qu’il peut y avoir, ils ne veulent pas être considérer comme des «chercheurs d’argent», mais cela n’élimine pas la vérité du message à la base. Cherche la vérité toi-même. Teste le pour voir s’Il est fidèle à sa promesse puisqu’il t’y a encouragé. Donne à Dieu tes prémices, donne lui en premier, la dîme (là où tu es spirituellement nourri), et vois si ta vie change et si tu es béni dans tous les domaines de ta vie.

Dieu est celui qui pourvoit à notre ministère et à notre famille. Nous semons dans la vie de ceux qui ont le coeur brisé et arrosons avec un soutien continu à travers notre communion, mais c’est Dieu qui fait croître. Nous ne cherchons personne pour subvenir à nos besoins, mais Dieu seul.

Ne pas enseigner correctement un principe aussi important serait négliger de nourrir les brebis et négliger de guider ceux qui viennent à nous pour obtenir de l’aide, du soutien et une direction.

Jésus a dit de nourrir ses brebis, et Dieu a dit dans Osée que son peuple périt faute de connaissance (Osée 4:6). Beaucoup de ceux qui viennent à nous sont de nouveaux Chrétiens ou ont fréquenté une église où ce principe, et d’autres principes de restauration, ne sont pas enseignés. Notre travail consiste à faire des disciples du Seigneur, à leur donner les outils dont ils ont besoin pour transformer leur vie.

Pour ceux d’entre vous qui n’ont jamais donné à Dieu sa dîme, que Dieu vous prouve que vous pouvez faire + avec 90% de vos revenus qu’avec les 100% que vous avez l’habitude de contrôler. Cela demandera un pas de foi, mais, tout comme lorsque vous avez choisi de restaurer votre mariage plutôt que de passer à autre chose, votre vie ne sera plus jamais la même.

Pour ceux d’entre vous qui donnent (mais où Dieu n’est pas le premier), puissiez-vous réorganiser vos priorités dans tous les domaines de votre vie pour montrer à Dieu qu’il a la première place.

Dieu est un Dieu qui aspire à être gracieux avec nous; Il a envie de nous bénir! «Que ceux qui prennent plaisir à ma justice chantent et se réjouissent! Et que sans cesse ils disent: Magnifié soit l'Éternel, qui se plaît à la prospérité de son serviteur!» Psa 35:27

Laisse moi conclure avec cette merveilleuse promesse: «Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d'allégresse.» Psaume 126:5

Engagement personnel: à donner. «Sur la base de ce que j’ai appris dans les Écritures, je m’engage à faire confiance et à bénir le Seigneur avec mes finances. Je consulterai le Seigneur pour savoir comment et où payer la dîme. Je vais semer dans la restauration des mariages en partageant la bonne nouvelle de la restauration avec ceux que Dieu amène dans ma vie et à travers mes dons financiers, comme Dieu les conduit et y pourvoit fidèlement.»

N'oubliez pas de rejoindre la victoire! Ne faites pas que regarder
Les voyages de restauration ne sont pas un sport de spectateur!

S'il vous plaît commencez un JOURNAL avec le SEIGNEUR à l'esprit de ce que vous apprenez chaque jour pendant les 30 prochains jours pour "Restaurer Votre Mariage".

Plus vous versez votre cœur dans ces formulaires, plus Dieu et nous pouvons vous aider. Ces formulaires vous aideront également, ainsi que votre partenaire d’encouragement, à rendre des comptes. CLIQUEZ ICI