.

Jour 6 Chapitre 6 "L'Homme Colérique"

« Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu'un héros,
et celui qui est maître de lui-même, que celui qui prend des villes. 
»
— Proverbes 16:32


FRN WM 8.25x10.5

Posez-vous la question : « Suis-je un homme colérique ? » Peut-être que votre réponse est « Non », mais que diraient votre femme, vos enfants ou vos collègues si on leur posait la même question ? Répondraient-ils également « Non » ? Le mot « colère » est mentionné 352 fois dans la version Biblique Louis Segond. La majorité de ces passages sont écrits à propos de la colère de Dieu envers ceux qui ont péché à plusieurs reprises sans se repentir. Certains prédicateurs nous disent qu'il nous est ordonné d'être en colère. Est-ce vrai ? Cherchons la pensée de Dieu concernant la colère dans Sa Parole.

Quelques Hommes en colère dans les Écritures

Caïn, le colérique. Il y a beaucoup de récits dans les Écritures sur des hommes en colère et les conséquences subies par ceux qui n'ont pas pu la surmonter. Ils essayaient toujours de « surmonter » leur colère. Satan les a trompés, parce que pour vaincre la colère, il faut s'incliner avec humilité. « . . . Mais il (Dieu) ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. Et l’Éternel dit à Caïn : Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ? Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi : mais toi, domine sur lui ». (Gé. 4:5). C'est la fierté de Caïn qui l'a rendu jaloux et l’a en colère contre son frère.

Moïse. Moïse était un homme que Dieu utilisait puissamment. Pourtant, c'est sa colère qui l'a souvent gêné. « Ils n’écoutèrent pas Moïse … Moïse fut irrité contre ces gens. » (Exode 16:20). Bien souvent, il a été irrité par la désobéissance et le péché de ceux qu'il devait conduire à la Terre promise. Vous arrive-t-il de vous mettre en colère contre ceux qu'on vous a demandé de diriger ? « Un homme colère excite des querelles, et un furieux commet beaucoup de péchés. » (Pr. 29:22).

« Moïse chercha le bouc expiatoire; et voici, il avait été brûlé. Alors il s'irrita contre Eléazar et Ithamar … » (Lé. 10:16).

« Moïse fut très irrité, et il dit à l’Éternel : N'aie point égard à leur offrande. Je ne leur ai pas même pris un âne, et je n'ai fait de mal à aucun d'eux. » (Nom. 16:15).

« Moïse se fâcha contre les commandants de l'armée ... » (Nombres 31:14).

« Alors tous tes serviteurs que voici descendront vers moi et se prosterneront devant moi, en disant : Sors, toi et tout le peuple qui s'attache à tes pas! Après cela, je sortirai. Moïse sortit de chez Pharaon, dans une ardente colère. » (Exode 11:8).

« Et, comme il approchait du camp, il vit le veau et les danses. La colère de Moïse s'enflamma; il jeta de ses mains les tables, et les brisa au pied de la montagne » (Exode 32:19). Avez-vous déjà jeté quelque chose quand vous étiez en colère ? Ne commettez pas l'erreur d'utiliser la colère de Moïse comme excuse pour votre propre colère. La vérité est que Dieu l'a utilisé puissamment malgré sa faiblesse dans ce domaine ; mais excuser le péché, c'est se placer sur un terrain dangereux. D'ailleurs, la colère est-elle le seul péché dans votre vie, ou y a-t-il d'autres péchés tels que l'immoralité, la convoitise, l'ivresse, l'ivrognerie ou faire la fête ? « Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu. » (Ro. 14:10).

« Aaron répondit : Que la colère de mon seigneur ne s'enflamme point! Tu sais toi-même que ce peuple est porté au mal » (Exode 32:22). Tous ceux qui vivent dans nos maisons sont sujets au mal. Ils ont besoin de nos prières pour les aider à garder le droit chemin, à combattre de la bonne manière. Apprenez-leur à se battre de la bonne façon. « Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes » (Ephésiens 6:12). S'ils (ou vous) ne sont pas sauvés, ils (ou vous) sont esclaves du péché. « Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice ? » (Ro. 6:16).

Moïse était un homme béni par Dieu de bien des manières, mais sa colère lui a fait rater la bénédiction d'entrer en Terre Promise.

Jonas, le colérique. « Celui déplut fort à Jonas, et il fut irrité. » (Jonas 4:1).

« L’Éternel répondit : Fais-tu bien de t’irriter ? » (Jonas 4:4). Souvent, après s'être calmé, n'êtes-vous pas surpris quand vous réalisez à quel point c'était stupide de se mettre en colère pour quelque chose d'aussi petit et insignifiant ?

Qu'est-ce que Jésus a dit sur le fait d'être en colère ? « Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges; que celui qui dira à son frère : Raca ! mérite d'être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira : Insensé ! mérite d'être puni par le feu de la géhenne. » (Matthieu 5:22). Jésus parlait-il simplement d'être en colère contre un frère ? Non. Il parlait d'être en colère contre quelqu'un, même votre femme ou vos enfants. Est-ce que cela signifie que vous êtes assez coupable pour l'enfer ? Oui, c'est vrai. Mais, si nous sommes chrétiens, Christ nous a sauvés des conséquences de notre péché parce qu'Il continue à nous purifier de nos péchés.

« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. » (1 Jean 1:9). Le verset dit : « si nous confessons ». La question est donc, si vous avez un problème avec la colère, avez-vous confessé ce péché au Seigneur votre Sauveur ? L'avez-vous confessé à ceux que vous avez offensés ? « Raca » est un mot qui signifie « sans valeur » en grec. Avez-vous déjà dit à votre femme ou à vos enfants, de tant de façons, qu'ils ne valaient rien ? Vous êtes passible de l'enfer ardent, à moins que vous ne vous repentiez. Si vous pensez que vous perdrez leur respect en leur demandant de vous pardonner, essayez et vous verrez. Ils peuvent tout simplement vous donner le respect que vous attendiez d'eux.

De l’animosité. « Car je crains de ne pas vous trouver, à mon arrivée, tels que je voudrais, et d'être moi-même trouvé par vous tel que vous ne voudriez pas. Je crains de trouver des querelles, de la jalousie, des animosités, des cabales, des médisances, des calomnies, de l'orgueil, des troubles. » (2 Co. 12:20). Que trouveraient vos frères en Christ s'ils entraient chez vous ou dans votre bureau à l'improviste ?

Le droit d’être en colère ? Beaucoup de prédicateurs ont utilisé le verset suivant pour dire à ceux qui veulent avoir les oreilles chatouillées qu'on avait le droit d'être en colère. Pris hors contexte, cela semble vrai. Pourtant, lorsque vous cherchez la Vérité, vous n'avez qu'à lire le verset en entier : « Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, et ne donnez pas accès au diable … Qu'il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s'il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l'édification et communique une grâce à ceux qui l'entendent. N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, … Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ » (Ephésiens 4:26-32). La colère est une réaction naturelle quand quelqu'un nous offense, ou plutôt une réaction charnelle. Mais en tant que disciples du Christ, on nous demande de marcher par l’Esprit ! « Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair » (Gal. 5:16).

Marchez dans l'amour. « Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés; et marchez dans la charité, à l'exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s'est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. » (Ephésiens 5:1).

Famille dispersée. « Maudite soit leur colère, car elle est violente, et leur fureur, car elle est cruelle ! Je les séparerai dans Jacob, et je les disperserai dans Israël » (Gé. 49:7). Votre famille a été dispersée ? Est-ce que vos enfants vont à l'extérieur ou chez un ami pour jouer quand vous êtes à la maison parce qu'ils ont peur de votre colère ? Vos adolescents ou jeunes adultes sont-ils partis à cause de votre colère ? « Et vous, pères, n'irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur » (Ephésiens 6:4). (Voir chapitre 14, "les Instructions d’un père").

Lent à la Colère

Dieu nous dit qu'Il est lent à la colère. « Et l’Éternel passa devant lui, et s'écria : L’Éternel, l’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité ». (Exode 34:6).

« L’Éternel est lent à la colère et riche en bonté, il pardonne l'iniquité et la rébellion ... » (Nom. 14:18).

« L’Éternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté » (Ps. 145:8).

Lent ou rapide à la colère - quel est votre cas ? Dieu décrit la différence entre un homme qui suit Dieu et un autre qui ne le fait pas.

Proclamez-vous la folie ? Si vous avez un caractère explosif, c'est le cas. « Celui qui est lent à la colère a une grande intelligence, mais celui qui est prompt à s'emporter proclame sa folie. » (Pr. 14:29).

Suscitez-vous des querelles ou pacifiez-vous les conflits ? « Un homme violent excite des querelles, mais celui qui est lent à la colère apaise les disputes » (Pr. 15:18).

Valez-vous mieux qu’un héros ? « Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu'un héros, et celui qui est maître de lui-même, que celui qui prend des villes » (Pr. 16:32).

La colère de l'homme n'accomplit pas la Justice de Dieu. « Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère ; car la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu. » (Jacques 1:19-20).

Comment maîtriser Votre Colère

En étant réfléchi. « L'homme qui a de la sagesse est lent à la colère, et il met sa gloire à oublier les offenses » (Pr. 19:11). Comment devenir un homme réfléchi ? « Moi, la sagesse, j’ai pour demeure le discernement, et je possède la science de la réflexion » (Pr. 8:12).

En ayant de la sagesse. « Les moqueurs soufflent le feu dans la ville, mais les sages calment la colère » (Pr. 29:8). Où trouvez-vous la sagesse ? Vous la trouvez dans votre crainte du Seigneur. « La crainte du Seigneur est le commencement de la sagesse … » (Ps. 111:10).

Ce verset décrit-il votre comportement à la maison ? « La terreur qu'inspire le roi est comme le rugissement d'un lion ; Celui qui l’irrite pèche contre lui-même. » (Pr. 20:2).

La colère produit des conflits. « Car la pression du lait produit de la crème, la pression du nez produit du sang, et la pression de la colère produit des querelles » (Pr. 30:33). La colère bouillonne-t-elle constamment en vous ? Les gens autour de vous doivent-ils toujours marcher sur des coquilles d’œufs parce que vous pourriez exploser d'une minute à l'autre ? « Mieux vaut un morceau de pain sec, avec la paix, qu'une maison pleine de viandes, avec des querelles » (Pr. 17:1).

Pratiquez-vous les œuvres de la chair ou les fruits de l'Esprit ? « Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu. Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; la loi n'est pas contre ces choses » (Gal. 5:19-23).

Un Esprit querelleur

Avez-vous un esprit querelleur ? « Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu'elles font naître des querelles. Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience » (2 Tim. 2:23-24). Êtes-vous quelqu'un « qui sait tout » ? Ou avez-vous un commentaire contraire pour beaucoup des choses que les autres disent ? Dieu nous dit « accorde-toi promptement avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui, de peur qu'il ne te livre au juge » (Matthieu 5:25).

Aimez-vous la polémique ? « Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n'être point contredisants » (Tite 2:9). Êtes-vous l'esclave des liens de Jésus ? Vous a-t-il racheté à grand prix ? Alors vous devez de Lui faire plaisir.

Y a-t-il des conflits dans votre maison ? Encore une fois, « Mieux vaut un morceau de pain sec, avec la paix, qu'une maison pleine de viandes, avec des querelles » (Pr. 17:1). Vos enfants sont-ils bruyants et indisciplinés (voir chapitre 14, "Les Instructions d’un Père", car « mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance ... » (Osée 4:6)).

Vous disputez-vous avec votre femme ? « Commencer une querelle, c’est ouvrir une digue ; avant que la dispute s’anime, retire-toi » (Pr. 17:14). Le monde, et les soi-disant experts en mariage, nous disent qu'une bonne dispute est en fait saine pour le mariage - ne le croyez pas !

N’était-ce pas pour plaisanter ? 

Etes-vous fou ? L'un des pièges dans lequel les hommes tombent le plus souvent est de plaisanter sur les autres en public. Taquinez-vous votre femme sur ses faiblesses ou parfois sur des choses qu'elle vous a confiées ? « Comme un furieux qui lance des flammes, des flèches et la mort, ainsi est un homme qui trompe son prochain [ou sa femme], et qui dit : N’était-ce pas pour plaisanter ? » (Pr. 26:18-19).

De vains discours, des propos insensés, des plaisanteries. « Que l’impudicité, qu’aucune espèce d’impureté, et que la cupidité, ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu’il convient à des saints. Qu'on n'entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries, choses qui sont contraires à la bienséance ; qu’on entende plutôt des actions de grâces. Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c’est-à-dire, idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume de Christ et de Dieu. Que personne ne vous séduise par de vains discours ; car c'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion. N'ayez donc aucune part avec eux. Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière! Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. Examinez ce qui est agréable au Seigneur ; et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret ; mais tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière, car tout ce qui est manifesté est lumière » (Ephésiens 5:3-13).

Parler comme un enfant. Gaspillez-vous vos mots en plaisanteries, rigolades ou pour raconter des bêtises ? Vos paroles plaisent-elles au Seigneur ? La plupart des femmes détestent qu'on les taquine. Certaines sont bonnes joueuses ; la plupart ne le sont pas. Enfant, vous avez peut-être pratiqué vos blagues et vos bêtises avec vos amis lorsque vous étiez à l'école ou dans le sport. Vous avez probablement pratiqué vos taquineries sur les plus faibles à l'école et plus que probablement avec vos frères et sœurs. « Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant » (1 Co. 13:11). Maintenant que vous êtes un homme, renoncez à vos manières enfantines, « en essayant d'apprendre ce qui plaît au Seigneur ».

Exposez-les. Lorsque d'autres hommes commencent à plaisanter au sujet de leurs femmes, ou que d'autres mots inutiles sont prononcés, éloignez-vous de ces situations ou gardez le silence. Lorsqu’ils verront que vous agissez différemment, ils vous poseront des questions à ce sujet. Exposez-les à la lumière de la Vérité. « Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous, et ayant une bonne conscience, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ceux qui décrient votre bonne conduite en Christ soient couverts de confusion. Car il vaut mieux souffrir, si telle est la volonté de Dieu, en faisant le bien qu'en faisant le mal » (1 Pierre 3:15-17).

Le rapporteur. Vous ne devez jamais exposer aux autres une faiblesse de votre femme, ni raconter aux autres quelque chose que votre femme vous a dit en toute confiance. Souvenez-vous : « le rapporteur divise les amis » (Pr. 16:28).

La définition d'un calomniateur dans la Concordance du Strong est rakiyl, un rapporteur.

D'autres peuvent penser que vous êtes drôle, mais Dieu connaît votre cœur. « Celui qui calomnie en secret son prochain, je l'anéantirai » (Ps. 101:5). « C'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant » (Hébreux 10:31).

Eloignons-nous de ce genre de discours. « Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous » (Ephésiens 4:31).

La Source de Votre Colère ... l’orgueil !

« Maintenant, moi, Nebucadnetsar, je loue, j'exalte et je glorifie le roi des cieux, dont toutes les œuvres sont vraies et les voies justes, et qui peut abaisser ceux qui marchent avec orgueil » (Dan. 4:37).

Pourquoi tant d'hommes sont-ils en colère ? Est-ce parce que les hommes chrétiens imitent le monde et la pensée du monde ? Presque tous les livres que nous lisons, les conseillers que nous consultons et les cours que nous suivons ne reflètent pas la Parole de Dieu, qui est pure et sans compromis. Au lieu de cela, l'Église continue de nous présenter une vision christianisée du monde.

Le poison, même trempé dans du chocolat, reste toujours du poison ! Messieurs, les raisonnements mortels du monde sont plus dangereux lorsqu'ils enrobés de christianisme parce que nous les avalons facilement ! On nous a lavé le cerveau en pensant que l'amour et l'estime de soi sont de bonnes choses ; pourtant, ces attitudes sont à la racine de notre problème. C'est le « je-sais-tout » qui argumente et veut que les choses se passent comme il l’entend, parce qu'il sait (pense en fait) qu'il a raison. Et quand il a tort, son amour-propre doit être protégé. Il n'a jamais un mot humble ou un « je suis désolé ». L'homme en colère a été conditionné à penser qu'il serait trop humiliant de présenter des excuses – que ce serait un signe de faiblesse. Son « amour-propre » le poussera à rester sur son piédestal de fierté, mais c’est seulement pour tomber encore et encore.

Quel est le remède ? « Ils arrivèrent à Mara ; mais ils ne purent pas boire l’eau de Mara parce qu’elle était amère. C’est pourquoi ce lieu fut appelé Mara. » (Exode 15:23). Moïse jeta un bois dans l'eau, une représentation de la croix du Calvaire. Vous devez aussi jeter la croix dans votre mer d'amertume. Christ est mort pour vous libérer de tout péché, y compris la colère, l'orgueil et le comportement égocentrique.

Voici la prescription de Dieu. Dieu nous a dit que si nous, en tant que nation, nous nous humilions, cherchons Sa face, et nous détournons de nos mauvaises voies, Il guérira notre terre. Mais au lieu de cela, nous « marchons selon le conseil des méchants » (Ps. 1:1) et nous « nous confions dans l’homme » (Jérémie 17:5). C'est pourquoi nous aurons une guérison superficielle ! « Ils pansent à la légère la plaie de la fille de mon peuple » (Jérémie 8:11).

La psychologie dans l'église. Il est extrêmement dangereux pour les chrétiens d'agir comme si les idées de l'homme ou la psychologie étaient la Parole de Dieu. Il est également dangereux d'utiliser la Parole de Dieu pour promouvoir les visions du monde actuelles dans l'église. « Que le prophète qui a eu un songe raconte ce songe, et que celui qui a entendu ma parole rapporte fidèlement ma parole. Pourquoi mêler la paille au froment ? dit l’Éternel … C’est pourquoi voici, dit l’Eternel, j’en veux aux prophètes … qui prennent leur propre parole et la donnent pour ma parole. » (Jérémie 23:28, 30, 31). Qu'est-ce que la psychologie (paille) a en commun avec la Parole de Dieu (froment) ?

L’Estime de soi

Apprenez-vous et encouragez-vous vos enfants à développer leur estime personnelle ? Le terme « estime de soi » devrait faire frissonner le chrétien, car ce n'est qu'un synonyme du mot « orgueil ». C'est un mot de loup dans des vêtements de mouton ! Vous serez bientôt témoin d'un enfant qui agit avec tant d'arrogance et d'égocentrisme que les autres ne l'aimeront même pas. Il est absurde de penser qu'un enfant a besoin d'être entraîné à se sentir bien dans sa peau, comme si un enfant n'est pas déjà assez égocentrique ! Dès la naissance, un enfant veut que les choses se passent à sa manière, alors il pleure. Un enfant de deux ans ne va-t-il pas crier et faire une crise jusqu'à ce qu'il obtienne ce qu'il veut ?

Développer l'estime de soi de votre enfant. Il y a tant de livres écrits pour les chrétiens par des chrétiens, mais beaucoup d'enseignements ne sont pas ce que Dieu enseigne dans sa Parole. Regardons ce que Dieu nous dit sur la construction de notre estime de soi ou de celle de nos enfants. Voyons pourquoi nous devrions éviter de dire : "J'ai ma fierté" et "Je suis si fier de toi".

L'orgueil est un péché. L'orgueil était le premier péché commis par l'ange Lucifer, qui devint plus tard Satan. « Ton cœur s'est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je (Dieu) te jette par terre, je te livre en spectacle aux rois » (Ezéchiel 28:17). Satan a aussi dit : « je serai semblable au Très-Haut » (Ésaïe 14:14). Pourtant, nous louons nos enfants pour leur beauté, et nous enseignons à nos enfants à « viser le sommet », à « atteindre les étoiles » et à « croire en soi ».

« L'estime de soi » a commencé comme un mensonge, formé par la déformation des Écritures. Satan a utilisé l’Écriture quand il a tenté Jésus dans le désert ; il l'utilise encore aujourd'hui. Il la déforme un peu et en fait une demi-vérité. Mais nous savons que tout ce qui est à moitié vrai est un mensonge, rappelons-nous Abraham quand il a déclaré au sujet de Sara : « elle est ma sœur » (Genèse 12:19).

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 22:39). Ceux qui ont des diplômes en psychologie essaieront de vous dire que ce verset signifie que vous devez vous aimer vous-même avant de pouvoir aimer quelqu'un d'autre. En d'autres termes, « l'amour-propre » est primordial parce que certains d'entre nous, ou la plupart d'entre nous, se détestent. Est-ce la vérité ou un mensonge ? C'est faux ! Pourquoi, parce qu’ils contredisent la Parole de Dieu. « Car jamais personne n'a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin … » (Ephésiens 5:29).

Jésus enseigne que si nous sommes humbles, nous serons bénis. Nous devons penser que les autres sont plus importants que nous-mêmes. Ceux qui envisagent ou menacent de se suicider s'entendent dire par le monde qu'ils se détestent eux-mêmes, mais cela contredit la Parole de Dieu. Souviens-toi, Dieu a dit : « Car jamais personne n'a haï sa propre chair » Satan les aveugle de douleur jusqu'à ce qu'ils ne pensent plus clairement. S'il y a un « esprit de mort » dans votre maison, voyez si ce péché a été transmis par un membre de la famille. Une personne qui menace de se suicider appelle à l'aide. Aidez-la avec amour et réconfort. Partagez la vérité. Satan veut qu'ils se sentent désespérés - donnez-leur de l'espoir ! (Voir chapitre 10, « Diverses épreuves ») Puis encouragez-les à prier avec « action de grâce », remerciant Dieu pour tout, y compris les épreuves sachant que « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu » (Ro. 8:28).

Égoïsme ou vaine gloire. « Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres » (Philippiens 2:3-4). « Heureux les humbles [débonnaires] car ils hériteront de la terre » (Matthieu 5:5). Ces versets de l'Écriture sont si contraires à la façon dont les chrétiens parlent de nos jours à cause de l'influence de la psychologie parmi les croyants. Vous devriez vous inquiéter, si cette complaisance à l'égard de la Parole de Dieu ne vous fait pas frissonner!

Le dernier sera le premier. Beaucoup enseignent à leurs enfants qu'être les premiers devrait être leur but et que nous ne pouvons plaire à personne si nous ne nous plaisons pas nous-mêmes. Cependant voici la vérité : « Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers » (Matthieu 19:30). « Si quelqu'un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous » (Marc 9:35). Aidez vos enfants à refléter Christ en partageant ces versets au lieu de divaguer sur les clichés du monde que nous avons tous entendus !

Le monde nous dit de bien parler de nous-mêmes, mais Jésus a dit : « Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé » (Matthieu 23 :12).

Apprenez de Nebucadnetsar – son petit-fils ne l'a pas fait. Nebucadnetsar (voir le verset d'ouverture de cette section), qui était fier de sa puissance et de sa richesse, s’est retrouvé à manger de l’herbe comme les bêtes des champs. Pourtant, son petit-fils a choisi de se glorifier. "Et toi, Belschatsar, son fils, tu n'as pas humilié ton cœur, quoique tu susses toutes ces choses. Tu t’es élevé contre le Seigneur des cieux … » (Daniel 5:22-23).

L'orgueil est mauvais - il poussera Dieu à vous humilier. Vous pouvez penser que certaines choses que vous traversez sont humiliantes, mais Dieu le veut pour votre bien. Il ne veut pas vous humilier ; Il veut vous vous rendre humble. « Car c'est du dedans, c'est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, ...l’orgueil... » (Marc 7:21), « car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde » (1 Jean 2:16). L'orgueil n'est pas de Dieu !

Pourquoi vous vantez-vous ? « Car qui est-ce qui te distingue ? Qu'as-tu que tu n'aies reçu ? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l'avais pas reçu ? » (1 Co. 4:7).

Au lieu de cela, nous devons mourir à nous-mêmes. « Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu » (Col. 3:3), « il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux » (2 Corinthiens 5:15).

Comme nous nous humilions, alors Dieu est libre de nous élever. « … dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humblesHumiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'Il vous élève au temps convenable … » (1 Pierre 5:5-6). « Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles ...  Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera » (Jacques 4:6, 10). « Je puis tout par celui qui me fortifie » (Philippiens 4:13). Élevez le Christ au-dessus de vous-même.

Toujours et en toutes choses, Jésus devrait être notre exemple dans la manière dont Il a marché sur cette terre. « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom » (Philippiens 2:5-9).

Que faire si nous avons été orgueilleux ?

Apprenez du Seigneur. « Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; … » (Matthieu 11:29).

Glorifiez-vous dans le Seigneur. « Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur. Car ce n'est pas celui qui se recommande lui-même qui est approuvé, c'est celui que le Seigneur recommande » (2 Corinthiens 10:17-18).

Ne vous glorifiez pas vous-même. « Qu'un autre te loue, et non ta bouche, un étranger, et non tes lèvres » (Pr. 27:2).

Et si vous ne vous humiliez pas ?

« Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux, et qui se croient intelligents » (Ésaïe 5:21).

« Si tu vois un homme qui se croit sage, il y a plus à espérer d'un insensé que de lui » (Pr. 26:12).

« Si quelqu'un pense être quelque chose, quoiqu’il ne soit rien, il s’abuse lui-même » (Gal. 6:3).

« C’est en vain que l’on crie, Dieu n’écoute pas, le Tout-puissant n’y a point égard » (Job 35:13).

« L’orgueilleux excite les querelles, mais celui qui se confie en l’Éternel est rassasié. Celui qui a confiance dans son propre cœur est un insensé, mais celui qui marche dans la sagesse sera sauvé » (Pr. 28:25-26).

« Jésus leur dit : Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos cœurs; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu » (Luc 16:15). « Il t'a humilié, il t'a fait souffrir de la faim … » (Deut. 8:3).

Connaissez-vous un verset de l'Écriture où Dieu nous instruit de renforcer notre estime de soi ? Où voyez-vous dans l'Écriture que Dieu nous enseigne à forger l’amour-propre de nos enfants ? Devons-nous tirer de l’orgueil des choses que nous avons faites, ou réalisées ou accomplies ? Qu'est-ce que notre flatterie fera aux autres, en particulier à nos enfants ?

Que faire pour commencer à changer ?

Confessez vos péchés. « Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficacité » (Jacques 5:16). Priez pour avoir l'occasion de parler à votre femme afin de demander pardon pour votre colère. Ne parlez pas sans cesse, ne vous justifiez pas et ne lui reprochez pas votre colère. Dites-lui honnêtement que Dieu vous a condamné pour votre colère et votre esprit querelleur. Dites-lui qu'avec l'aide du Seigneur, vous pouvez changer. Donnez-lui un baiser, puis allez demander pardon à vos enfants et expliquez à vos enfants comment Dieu va vous aider à changer. Chaque fois que vous explosez, confessez-vous à ceux qui ont été blessés par votre colère. Continuez à demander pardon.

Premièrement, réconciliez-vous. Si vous ne vous sentez pas « poussé » à arranger les choses avec votre femme et vos enfants, ne retournez jamais à l'église. « Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande » (Matthieu 5:23-24).

La grâce aux humbles. Humiliez-vous ; ne soyez pas trop fier pour admettre que vous êtes un homme colérique. « … Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'Il vous élève au temps convenable » (1 Pierre 5:5-6).

Des trébuchements. Ce verset fait la différence entre les hommes et les garçons, ou plutôt, entre les justes des méchants. Lequel allez-vous prouver que vous êtes ? « Car sept fois le juste tombe, et il se relève, mais les méchants sont précipités dans le malheur » (Pr. 24:16). Vous trébucherez même après vous être humilié et avoir confessé vos échecs passés. « Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber ! » (1 Cor. 10:12). La seule façon d'être victorieux, c'est de continuer à se relever et à se confesser encore et toujours. Chaque confession apportera plus d'humilité ; par conséquent, plus de grâce abondera. Cela mènera à la victoire sur ce domaine de péché dans votre vie.

Engagement personnel : à me débarrasser de mon attitude colérique. « Sur la base de ce que j'ai appris de la Parole de Dieu, je m'engage à refuser d'excuser ma colère et d'en blâmer les autres. Je m'engage à renouveler mon esprit chaque jour et à mettre en pratique la Parole en me détournant de mon comportement colérique ».

« Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus Christ » (Phil. 3 :12)    

 

N'oubliez pas de rejoindre la victoire! Ne faites pas que regarder
Les voyages de restauration ne sont pas un sport de spectateur!

S'il vous plaît commencez un JOURNAL avec le SEIGNEUR à l'esprit de ce que vous apprenez chaque jour pendant les 30 prochains jours pour "Restaurer Votre Mariage".

Plus vous versez votre cœur dans ces formulaires, plus Dieu et nous pouvons vous aider. Ces formulaires vous aideront également, ainsi que votre partenaire d’encouragement, à rendre des comptes. CLIQUEZ ICI